Aragon, MotoGP, réactions : Stoner proche de la perfection à Aragon!



Casey Stoner a certainement accompli un grand pas vers le titre cet après-midi sur le Motorland d’Aragon. Il quitte l’Espagne avec une avance de 44 points sur son plus proche poursuivant, Jorge Lorenzo, qui déclare pourtant y croire encore.

44 points, à 4 courses de la fin c’est un gouffre et au vu de ses performances en 2011 (il n’a raté le podium que la course où Valentino Rossi l’a sorti de la piste), c’est d’un miracle dont aurait besoin l’Espagnol pour empêcher Stoner de remporter le championnat qu’il mérite.Aujourd’hui la seule chose qui a réussi à inquiéter l’Australien, c’est la météo : « On était tous un peu inquiet avant la course parce qu’il y avait de plus en plus de vent et que les conditions étaient vraiment très différentes de celles que nous avions eues pendant le reste du week-end. C’était un peu préoccupant et nous devions aussi penser à bien chauffer les pneus durs pour nous assurer que tout se passe bien au départ de la course ».

Auteur d’un départ moyen, Stoner a pu se reprendre très vite et au bout de trois quatre virages, il était déjà en tête de la course. Après tout n’aura plus été qu’une simple formalité : «J’ai pris un départ moyen, j’ai tiré à gauche et j’ai réussi à éviter Dani mais Ben est ensuite venu par l’extérieur et je me suis retrouvé troisième ou quatrième dans le premier virage. J’étais cependant bien placé et j’étais surtout à l’aise sur la moto. Je voulais passer devant le plus vite possible car la moto a été parfaite tout au long du week-end et la victoire ne dépendait que de nous. Je voulais donc passer devant et creuser un écart pour me mettre à l’abri. J’ai doublé Dani dès que j’ai pu et j’ai tenté de m’échapper, il est resté avec moi durant les premiers tours mais j’ai petit à petit creusé l’écart et après je n’ai eu qu’à gérer la course. Je crois que tout le monde a eu des soucis avec les pneus mais la moto était fantastique et ça ne me dérange pas quand ça glisse un peu ! »

Impressionnant depuis les essais de Valence menés au lendemain du dernier Grand Prix de la saison précédente, Casey Stoner n’avait visiblement pas oublié comment on pilote une Honda. Agressif, combatif, intelligent, le Stoner 2011 était vraiment au-dessus du lot…Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de