Honda, Yamaha, Ducati? Où ira Scott Redding en 2014 ?



La saison dernière, concomitamment à Andrea Iannone, Scott Redding avait mené un test, pour Ducati, au Mugello.

On connaît l’issue de ce dernier puisque c’est l’Italien qui avait finalement été choisi tandis que le Britannique décidait de prolonger son expérience en Moto2 d’une saison supplémentaire.

Les résultats du pilote VDS ne laissant pas de marbre les constructeurs, les négociations quant à son futur ont repris depuis le début de la saison mais plus seulement avec Borgo Panigale puisque comme Michael Bartholémy, son manager mais aussi team manager dans sa structure actuelle, l’a déclaré à nos confrères de Crashnet, il mène des négociations sur plusieurs fronts.

« Je pense que Scott se ferait un plaisir d’aller chez Ducati et je pense qu’à Borgo Panigale, ils seraient heureux de l’avoir. Bien entendu, il pourrait s’agir d’un contrat dangereux, mais pour le moment nous parlons avec les trois constructeurs et nous choisirons le contrat qui nous paraît le meilleur.

Je sais ce que je préfère pour Scott dans un monde idéal, mais pour le moment je préfère garder ça pour moi. La priorité, c’est d’obtenir une moto d’usine.

Si on me dit que je peux avoir la Yamaha de Rossi ou la Honda de Pedrosa, ce serait parfait mais de l’autre côté, si Ducati nous dit que nous pouvons disposer d’un contrat à long terme et que des améliorations vont suivre, nous y serons également attentifs ».

Le Belge parle donc d’une moto d’usine mais il semble qu’en 2014, celle de Pedrosa et celle de Rossi soient déjà occupées. C’est pourquoi il précise « Pour moi une Yamaha d’usine signifie celles de Rossi, de Lorenzo, de Crutchlow et Smith et je peux dire la même chose avec Honda et Ducati. Une moto d’usine c’est n’importe quelle moto faite par le fabricant. Parce que pour moi il n’y a pas une grande différence entre les motos d’usine et les machine privées ».

L’histoire semble donc loin d’être gagnée, en tout cas chez Yamaha où visiblement, Pol espargaro tient la corde puisqu’on prétend qu’il a déjà signé un précontrat. C’est donc peut-être vers les autres constructeurs qu’il faut porter son regard. Mais une chose est certaine, le Britannique a des arguments à faire valoir.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de