La Commission Grand Prix, Yamaha et Honda gâchent le retour de Suzuki?



On se réjouissait, Suzuki se réjouissait, les fans d’Hamamatsu se réjouissaient, bref, tout le monde ou presque se faisait une joie de voir les GSV-R reprendre le chemin de la piste, ce lundi, lors des tests d’après-course en Catalogne.

Pourtant, deux sérieux bémols sont venus ternir cette joie. Le premier tient dans le fait que, comme l’a rappelé Two Wheels, ni Yamaha, ni Honda et ses teams satellites (LCR et Gresini) ne devraient participer aux tests de lundi puisque ces équipes ont décidé de remballer tout le matériel pour aller tester en Aragon.

Nous devrons donc nous contenter de voir si les Suzuki viennent à bout des autres…la grande malade, la Desmosedici et les CRT (réjouissant) !

Le second bémol tient dans la décision de la Commission Grand Prix, constituée par les représentants de la Dorna, de l’IRTA, du MSMA et de la FIM, de ne pas aider financièrement les nouveaux arrivants, donc Suzuki (si du moins Suzuki arrive).

On se souvient que Carmelo Ezpeleta avait déclaré vouloir obliger Suzuki à passer par le rachat des places sur la grille d’une écurie privée  (Aspar était pressentie). Toutefois, comme il l’a déclaré, l’idée n’a pas abouti. « Nous avions décidé que la seule manière d’entrer dans le Championnat pour les nouveaux constructeurs serait de s’allier à un team déjà existant ou d’acheter l’inscription au Championnat à un team existant. Nous avons trouvé un prix raisonnable mais aucun team n’a l’intention de vendre sa place dans la catégorie reine. »   

Mais le CEO de la Dorna qui, par cette obligation, entendait protéger les piliers du Championnat, n’a pas voulu se résoudre à devoir dérouler le tapis rouge à Suzuki. Dès lors, un autre système a été imaginé.

Voici ses propos relatés par motogp.com. « Nous avons donc décidé que pour l’an prochain, les teams existant continueraient en profitant des bénéfices qu’ils ont actuellement, qu’ils s’agissent des récompenses, des subventions, des coûts des voyages et des pneus, et que nous accepterions quatre nouvelles inscriptions.

En 2015, les équipes des 22 pilotes les mieux classés continueront de profiter de leurs avantages, celles des 23ème et 24ème pilotes seulement de certains avantages et les teams moins bien classés n’auront aucune subvention. »

Et donc, à contrario, en 2014, Suzuki et les éventuels autres prétendants (on parle de VDS avec Redding), ne bénéficieront pas ‘des subventions, des coûts des voyages et des pneus’.

Ce qu’il confirmait un peu plus loin en déclarant : «Notre accord avec Bridgestone porte sur 24 pilotes et si nous avons plus de teams, ils devront eux-mêmes se charger du coût des pneus »

Il semblerait donc que si Suzuki désire réellement s’engager en 2014, il lui faudra prévoir quelques rallonges de budget.

Est-ce là une manière de faire payer à Suzuki le fait de ne pas avoir respecté son engagement vis-à-vis de la Dorna en quittant le championnat ? Il doit probablement y avoir un peu de ça !

Mais pas seulement car comme le signale avec brio GPOne, le système actuel, mis en place pour repeupler la grille, était d’offrir 500.000 euros par pilote engagé à tous les teams présents en MotoGP. Il suffisait donc d’aligner deux motos à moitié bancales pour se mettre un million d’euros en poche.

Mais maintenant, en ouvrant la grille à 28 motos et en ne rémunérant l’engagement que de 24 pilotes, rien ne garantira plus à certaines écuries du fond de classement d’encore recevoir des subsides, ce qui, dans l’absolu, pourrait permettre d’élever le niveau des machines alignées (où d’éliminer les poids morts).  

Alors là, on voit déjà certains tirer à boulets rouges sur la Dorna et son CEO mais à ce sujet, on rappellera qu’une remarque exprimée avec courtoisie est souvent bien plus percutante qu’un tissu d’insultes.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires