Motegi, MotoGP, preview : Crutchlow et Edwards veulent briller chez Yamaha



La saison arrive tout doucement à son terme et 2011 n’aura pas été l’année la plus faste pour Tech3. Un petit podium pour Colin Edwards, des clavicules cassées, un Crutchlow qui a eu du mal à revenir dans le coup…

Et pourtant, si 2011 n’était pas un grand cru, Hervé Poncharal pourrait se retrouver à la tête d’un line-up intéressant en 2012. Nous attendons d’ailleurs du Grand Prix du Japon qu’il soit celui lors duquel Tech3 annoncera qui épaulera Cal Crutchlow la saison prochaine.

Parlons-en de Cal Crutchlow, le Britannique a en main un contrat courant jusqu’à la fin 2012, mais après ? Après c’est aujourd’hui car, avec l’arrivée de Bradley Smith dans la structure MotoGP en 2013, et la signature imminente d’un second pilote qui, s’il s’appelle Dovizioso, ne signera pas pour un an, il ne lui reste pas énormément de choix : Crutchlow doit convaincre Tech3 qu’il peut être compétitif et viser haut.

Cal Crutchlow : « Je suis vraiment impatient d’aller au Japon ce week-end et je me sens en pleine confiance après le bon résultat au Motorland d’Aragon. Lutter presque toute la course avec un pilote de la trempe de Valentino Rossi était excellent pour mon expérience, et j’ai appris beaucoup de choses qui m’aideront à l’avenir. Évidemment, le Twin Ring de Motegi est encore une fois un nouveau circuit pour moi, mais j’ai déjà réussi à trouver la clé de la compétitivité assez rapidement sur d’autres circuits, donc j’espère qu’il en sera de même au Japon. La bonne chose est que, après ce week-end, je sais que nous nous rendrons à Phillip Island, Sepang et Valence, des tracés que je connais, alors j’espère que je pourrai finir la saison avec quelques bonnes courses dans le top 10. C’est un honneur pour moi de représenter Yamaha au Grand Prix du Japon, et après une période difficile suite au séisme, je suis impatient de pouvoir montrer mon soutien au peuple japonais ».

Quant à Colin Edwards, qu’on avait déjà remisé au rayon des retraités, il lui reste la motivation de terminer la saison à la septième place du classement avant de relever le défi de la mise au point de la CRT de Forward Racing.

Colin Edwards : « Les deux dernières courses n’ont pas répondu à nos attentes, il n’y a donc pas meilleur endroit que le Grand Prix national de notre constructeur pour essayer de reprendre les choses en main. L’année dernière, j’ai obtenu, au Twin Ring de Motegi, mon meilleur résultat de la saison, donc j’y vais en étant confiant sur le fait de pouvoir me battre pour le top six. La tâche ne sera pas facile, vu le niveau de concurrence, mais nous savons que le package Tech 3 est meilleur que l’an dernier, donc j’espère que nous serons dans les conditions pour obtenir un bon résultat. La septième place du championnat n’est pas hors de portée et il y a encore quatre courses à disputer, donc nous avons encore pas mal de choses pour lesquels nous sommes prêts à nous battre. Le Grand Prix du Japon est toujours un événement énorme pour Yamaha et cette année ne fait pas exception. Le peuple japonais a vécu des moments très difficiles et donc y aller et leur manifester notre soutien est vraiment très important. Espérons que nous pourrons apporter un peu de joie en offrant un bon spectacle, en particulier pour Yamaha et tous ses fans ».

Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de