Le clin d’œil matinal : Quand Bautista joue au coach avec Antonelli



Depuis le début de la saison, Niccolò Antonelli, le pilote Gresini en Moto3, n’a fini qu’une seule course.

Après avoir commencé par 4 abandons, le jeune Italien arrivait au Mugello avec l’envie de briller mais également avec la tête remplie de doutes.

Toutefois, il a eu la chance de pouvoir compter sur un coach de choix, son équipier, Alvaro Bautista qui, avant le week-end du Mugello jouait au mentor. « J’ai expliqué à Niccolò, qu’avant toute chose, il était important de finir les courses ».

Ce weekend-là, Antonelli terminait le Grand Prix en septième position, quant au coach, ironie du sort, c’est lui qui ne terminait pas les deux suivantes et mettait ainsi un terme à une série de 15 courses sans chute.

On dit de Bautista qu’il tombe souvent et pourtant, les statistiques nous prouvent le contraire et notamment celle de la saison dernière où il n’a chuté qu’à une seule reprise, à Assen.

Comme quoi la moto est et restera toujours un sport difficile où ces artistes jouent en permanence sur le fil. La critique est facile mais l’art est compliqué, très compliqué !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Source : Moto.it

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de