GP Qatar, MotoGP, Course : Casey Stoner contrôle et s'impose



Il y a quelques jours d’ici j’écrivais sur MotoGP Inside que je me demandais qui pourrait mettre à mal la domination de Honda sur le MotoGP.

Et il n’y a eu qu’un seul pilote capable de troubler la fête du HRC, c’est Jorge Lorenzo.

Le fabricant de Tokyo place quatre de ses machines dans le top cinq. Mais au-delà de ce résultat, c’est avant tout à la domination d’un seul homme qu’on a assisté. Et cet homme c’est l’Australien volant, Casey Stoner !

Après un bon départ, Lorenzo a dû rentrer dans le rang et laisser partir Pedrosa et Stoner en tête, l’Espagnol prenant la tête pendant quelques tours. Ensuite, quand il l’a décidé, Stoner a porté son attaque et a directement enchaîné avec deux tours extrêmement rapides pour reléguer Pedrosa à plus d’une seconde et demie.

Ce fût d’ailleurs certainement le coup de grâce pour l’Espagnol qui, au bout du compte, a également perdu la seconde position à la faveur d’un très incisif, Jorge Lorenzo.

A quelques encablures de là, on retrouve dans l’ordre Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli.

Le sixième du jour c’est Ben Spies, l’Américain n’a pu tenir la distance par rapport son chef de file, Lorenzo, et aura même dû attendre une bonne dizaine de tour avant de doubler Valentino Rossi.

Le docteur, quant à lui, était passé par la clinique avant la course pour recevoir une infiltration, et après un bon départ, il aura finalement réussi à placer sa GP11 en tête du peloton Ducati et reprendre l’avantage sur Barbera et les Yamaha de chez Tech3. Compte tenu de la situation telle qu’elle est à l’heure actuelle, sa septième place est conforme à la logique de l’avant-saison avec le petit plus d’avoir, enfin, laissé Barbera derrière lui.

Chez Pramac, on n’a pas le sourire à l’issue de cette première manche. Randy de Puniet est tombé après quelques virages et Capirossi a dû ranger sa Desmosedici au box après deux tours.

Chez Tech3, si Cal Crutchlow termine dernier du peloton de quatre pilotes composé par Edwards, huitième, Hayden, neuvième et Aoyama, dixième, tout le monde aura cependant remarqué les nets progrès du rookie qui rappelons-le avait tout de même qualifié sa Yamaha devant la Ducati de Rossi.

Barbera termine, quant à lui, à une décevante douzième place. Le pilote Espagnol doit certainement resté sur sa faim puisqu’il s’était tout de même classé troisième des libres un et sixième dans la séance qualificative.

Rendez-vous est donc pris pour tous ces pilotes à Jerez pour la seconde manche de la saison. Notons encore que ce sera, comme entendu, John Hopkins qui officiera sur la GSV-R de Suzuki en remplacement de l’infortunité, Alvaro Bautista.

Stay tuned!

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de