Forward confirme la volonté de Kawasaki de revenir en Grand Prix



Giovanni Cuzari est le patron de l’écurie Forward qui, cette saison, aligne pas moins de quatre pilotes en Moto2 et deux en MotoGP.

Il y a de ça quelques semaines, le 6 mars pour être précis, nous vous avions relaté une nouvelle nous venant de nos confrères de GPOne et qui annonçait que Kawasaki pourrait revenir en MotoGP via Forward Racing (lire ici). A l’époque, Giovanni Cuzari avait déclaré : « Nous sommes déjà en train de parler de 2014. Je rentre d’une réunion avec Carmlelo Ezpeleta avec qui nous avons parlé du projet de Honda et de Yamaha. De plus, j’ai déjà eu des contacts avec Suzuki et avec Kawasaki. J’ai parlé avec Ichiro Yoda (responsable compétition chez les verts) et ils sont intéressés ».

Relativement surprenante, nous n’avions plus entendu parler de cette information mais voilà qu’elle vient de refaire surface en étant confirmée, toujours à GPOne, par le même Cuzari.

« J’ai été très satisfait de la réunion avec Yoda. Mon impression est qu’ils veulent remporter le titre en SBK et ensuite s’engager en MotoGP. Ils nous ont proposé un moteur avec valves pneumatiques et il serait aussi disposer à nous donner leur appui pour le développement de la moto ». 

Rappelons qu’en 2009, la seule Kawasaki ZX-RR restant sur le plateau était celle pilotée par Marco Melandri, sous les couleurs du team Hayate et qu’en 2010, Hayate changeait de nom pour s’appeler…Forward Racing.

Petite anecdote tout de même pour rappeler qu’il ne sert à rien de toujours taper sur la tête des mêmes intervenants.

Lorsque la Commission Grand Prix a décidé de ne financer que les 22 pilotes les mieux classés en 2015, certains ont crié au scandale en estimant que c’était pour cette raison que Suzuki ne reviendrait pas.

Nous avions alors écrit que c’était tout de même un bon moyen pour améliorer le niveau du fond de la grille, puisque le financement se chiffre à 500.000 euros par pilote, ou d’éliminer les boulets (lire ici).

En ce sens, nous trouvions que l’initiative n’était pas dénuée de sens. Et on dirait que la réaction du patron de Forward va dans celui voulu par la Commission Grand Prix puisqu’au sujet du renouvellement du contrat de Corti, il déclarait : « Je pense que la 1000 est la bonne moto pour Claudio, compte tenu de son physique, la Moto2 ne lui permettrait pas de s’exprimer au mieux. Il doit apprendre à analyser plus en profondeur son style de conduite, à rester en contact étroit avec l’équipe et à étudier la télémétrie. A Barcelone, il était plus rapide que Colin dans les virages à gauche, mais perdait beaucoup à droite, en raison d’une mauvaise position sur la moto. Nous lui avons donné une chance cette année et nous voulons le faire à nouveau la saison prochaine. Mais les règles changeront à partir de 2015 et les contributions de la Dorna ne seront plus attribuées que pour les 22 premiers et c’est de l’argent important pour une équipe privée. Je ne peux pas me permettre de les perdre ».

Evidemment, certains diront que tout tourne autour de l’argent mais c’est un paramètre dont il faut dorénavant tenir compte.

A titre d’exemple, Gino Rea rappelait, à crashnet, qu’une équipe de pointe en Moto2, qui n’aligne qu’un seul pilote, doit avoir un budget de 1 million d’euros. Et on ne parle que du Moto2 !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires