Xavier Simeon a hâte d’en découdre à Assen



Après son podium au Mans, Xavier Simeon a malheureusement connu deux résultats blancs.

Un dû à une attaque très peu fair-play d’Alex De Angelis, l’autre dû à une erreur personnelle.

Mais tout ceci est déjà du passé puisqu’il arrive maintenant à Assen, un circuit qu’il apprécie et où il pourra compter sur la présence de nombreux supporters belges pour le pousser à se surpasser.

Il aborde ce Grand Prix avec calme et en ayant pu analyser ses propres erreurs. Les prémisses d’un grand résultat ?  

« GPi : Tu abordes Assen en ayant deux résultats blancs derrière toi. Tu as pu mettre ça de côté pour te reconcentrer sur les courses à venir ?

Tout à fait ! Les sensations sont bonnes et je reste très positif. J’ai vécu deux Grands Prix avec 0 point à la clé. La chute du Mugello était un fait de course et pour celle du Catalunya, l’important était de comprendre comment j’en suis arrivé à chuter.

Le travail  d’analyse ayant été accompli, on repart sur des bases hyper positives et j’ai hâte d’arriver à Assen et de monter sur ma Kalex.

GPi : Avec une attention toute particulière portée aux qualifications ?

Oui mais bon, à Barcelone, je m’étais mis cette idée en tête et ça n’a pas spécialement bien fonctionné. Je vais donc laisser les choses se faire naturellement, comme je l’avais fait jusque-là depuis le début de la saison. En Espagne, je me suis focalisé sur la qualification parce qu’au Mugello, je n’avais pas obtenu la place que je voulais sur la grille. Et puis au final, à trop vouloir, quand ça ne vient pas, on commence à s’énerver et on finit par faire pire que bien. Du coup, je ne me focalise plus là-dessus, je laisse les choses se faire et on verra ce qu’il en adviendra.

GPi : Assen est un circuit où tu avais bien roulé la saison dernière. C’est une piste qui te plaît ?

C’est un circuit que j’aime bien. Je me souviens qu’en 2012, j’avais eu du mal la première journée mais j’avais pu redresser le tir le lendemain avant de disputer une bonne course. On verra ce que ça donne cette saison. Sur chaque circuit les choses sont différentes et il va falloir rester concentré de la première à la dernière minute en essayant de se mettre dans le rythme depuis le début. »     

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires