Charly Ebehard retrouvera les circuits à Imola



Après une longue trêve de plus de six semaines, les pilotes de l’European Junior Cup sont de retour ce week-end à Imola. A cette occasion nous sommes revenus sur le début de saison du seul belge du championnat, Charly Ebehard.

Apprentissage, expérience et pronostique… Suivez le guide !

L’an dernier tu participais a un championnat Belge d’endurance au guidon d’une 600, changement radical cette année !
Ça c’est sûr parce qu’en endurance il ne faut pas jouer sur l’agressivité alors qu’avec une moto pas très puissante et sur si peu de tours, on est obligé de jouer des coudes. La moto c’est vraiment un veau, elle est plus lourde que la 600 et trois fois moins puissante, mais quand tout le monde a la même on n’y pense pas et on s’amuse beaucoup plus.

Après trois courses en European Junior Cup et le recul qui va avec, comment vois-tu ce championnat ?
Ce qui est intéressant ce que ce ne sont pas des motos très puissantes et donc, on apprend pas mal de choses. A faible vitesse on a plus le temps de réfléchir. Et dans un championnat comme celui-là avec le niveau qu’il y a, on apprend énormément sur les dépassements et l’agressivité. En trois courses, pendant les bagarres en groupe, j’ai appris comme jamais.

Première course tu termines 22ème, la seconde  16ème et la dernière onzième, on peut dire que c’est une belle amélioration. La prochaine tu es sur le podium à ce rythme-là !
Exactement ! J’espère en tout cas, on va tout faire pour et on va vraiment se donner à 300%. Dès le début de la saison on s’était donné comme objectif de progresser, pour le moment c’est ce qu’on fait. Ce week-end on essayera de faire mieux que la onzième place et je pense que si on arrive à accrocher le groupe de tête il y a moyen de se faire tirer et de viser le podium.
Groupe de tête (composé généralement d’environ 10 pilotes) que tu n’as pas encore réussi à accrocher pour l’instant ?
Non, à Monza j’y étais presque mais je me suis fait un peu écarter lors d’un dépassement. Une fois que tu es dans le groupe de tête, tout devient abordable.
Pour finir, tu vois qui sur le podium final du championnat ?

Je crois beaucoup en les chances des deux français. Robin Anne était un peu derrière en début de championnat mais là, il a gagné la manche à Monza et il est remonté à la troisième place du championnat. Et Guillaume Raymond ça fait deux fois qu’il signe la pole avec une demi-seconde d’avance, alors je pense qu’en course il risque de faire quelque chose ».
Stay Tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires