Motegi, MotoGP, conférence de presse : Rossi content des essais de Jerez veut progresser au Japon.



Si Lorenzo est là pour se battre pour le titre, du côté de Rossi, on ne se bat pas pour la même chose puisque, depuis le début de la saison, c’est plutôt contre la Desmosedici qu’il lutte.

Des améliorations auraient été apportées à la GP12 lors des tests menés, par le nonuple champion du monde, la semaine dernière, sur le circuit de Jerez mais, rien de tout ça ne se retrouvera sur sa GP11.1, car c’est avec la GP11.1, version Aragon, que le dottore s’apprête à passer le week-end.

« Nous allons rouler avec la moto que nous avons utilisée à Aragon. Malheureusement là-bas, nous avons éprouvé beaucoup de difficultés avec le grip à l’arrière et le pneu qui était entièrement détruit à la mi-course. Mais Motegi est totalement différent et nous allons devoir analyser les conditions de la piste parce qu’après le tremblement de terre, ils ont dû réparer beaucoup de choses et notamment l’asphalte de la piste à certains endroits. Nous devons évaluer notre potentiel

La question incontournable était bien entendu de savoir ce qui s’est passé à Jerez puisque, chez Ducati, le silenzio stampa a été décrété, mais rien n’y fait, nous ne saurons rien avant Valence et les premiers essais officiels des machines 2012. « Quelques jours après Aragon, nous avons mené une batterie de tests à Jerez. Le test a été assez bon mais il n’y a rien de spécial à signaler, » quand on vous le disait… « nous avons travaillé sur la répartition des poids et sur ma position de conduite. Le circuit était un peu sale, donc nous n’avons pas réalisé des chronos fantastiques mais nous avons pu collecter assez bien d’informations. Nous avons du travail parce que nous devons maintenant réduire la distance qui existe entre nous et les autres et réussir à isoler nos problèmes ».

Et au niveau des attentes pour le Motegi, Valentino Rossi se doit de rester positif même si, sa mine semblait nous dire le contraire. « Nous sortons d’un grand prix où les résultats n’étaient pas à la hauteur de ce qu’on attendait, mais au final, l’année dernière, avant d’arriver au Motegi, j’avais aussi été en difficulté à Aragon et ça ne m’avait pas empêché de disputer une belle course, avec une belle bataille, le meilleur tour en piste et je n’étais pas très loin non plus de la victoire. J’espère donc faire le même pas en avant, cette année, avec la Ducati. Nous verrons bien demain. »

Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de