Bikers’Classics 2013 : les 10 bonnes raisons de vous y rendre !



Vous vous demandez toujours si votre présence à la 11e édition des Bikers’ Classics (voir le site web ici), qui se déroulera le premier week-end de juillet, en vaut vraiment la peine ?

Voici 10 bonnes raisons de prendre le chemin de Spa-Francorchamps pour une expérience inoubliable !

Pétillements et détonations

Le bruit rauque de la MV Agusta 500cc trois cylindres de 1968 pilotée par Giacomo Agostini contre le sifflement perçant de la Honda deux temps de Wayne Gardner évoluant de concert sur le circuit, cela ne se passe que lors de la parade des 500 Grand prix des Bikers’Classics.

Tout pétille et tout crépite !

Les yeux dans les yeux avec…

Giacomo Agostini, Wayne Gardner, la légende du trois roues, Rolf Biland, la crème du Superbike, Robbie Phillis…

Là où d’habitude les portes des paddocks restent fermées et où les vedettes sont inaccessibles, celles de Francorchamps vous seront grandes ouvertes pour côtoyer les dieux du passé.

Une parade sans le maestro Giacomo Agostini, neuf fois vainqueur du GP 500 à Francorchamps, ne serait pas complète.

Vous n’aurez pas assez de vos yeux et de vos mains.

Wayne Gardner ?

Oui enfin, il sera là ! Depuis longtemps les organisateurs sont en contact avec celui qui fut champion du monde des 500 en 1987.

Les années précédentes, de bonnes et différentes raisons empêchèrent l’Australien d’être présent. Mais cette fois, pour célébrer les 25 ans de sa victoire à Spa en 1988, Wayne Gardner sera de la fête.

Nulle part ailleurs qu’à Francorchamps, rien n’est plus facile que de serrer la main d’un grand champion !

Robbie Phillis ?

Oui, Robbie Phillis revient sur le circuit où, en 1992, il a battu le favori Stéphane Mertens, local de l’épreuve, à l’issue d’un duel époustouflant. Il a également passé Doug Polen : « Dans ce tour, j’en ai eu dans le pantalon ! » rigole Phillis. Un homme, un vrai, avec lequel vous pourrez échanger quelques mots après sa prestation à la Superbike parade.

La troisième roue du carrosse

Vous avez oublié pourquoi les side-cars sont une part incontournable du programme des Grands Prix, alors une petite visite aux

Bikers’Classics s’impose pour vous rafraîchir l’esprit. Anciens champions du monde, mais aussi compatriotes, Rolf Steinhausen et

Werner Schwärzel ont évité tout contact quand ils étaient rivaux en Grand Prix.

« Nous avions tous les deux les mêmes objectifs, nous voulions gagner et devenir champion du monde » explique Steinhausen.

Pourtant lors des prochains Bikers’Classics, les 5, 6 et 7 juillet, ils se retrouveront et participeront ensemble à la parade

réservée aux side-cars.

Qu’ont-ils en commun avec Bruno Holzer, Steve Abott ou Egbert Streuer?

Tous ont été champions du monde et reviennent s’arsouiller à nouveau sur le tracé spadois.

Un véritable Grand Prix?

Qui sait ?

Mais surtout une grande parade avec plus de 30 équipages de renom.

Dans les paddocks, une énorme tente sera dédiée à la discipline et les portes seront grandes ouvertes pour votre visite.

Le vieux Francorchamps…

Très particulière la soirée du samedi. A 18h00, 750 Classic Racer entameront le tour de 14km de l’ancien circuit.

Si cela ne remémore pas une foule de souvenirs …

Roulages libres

Plus de 500 collectionneurs se sont inscrits en « série libre » et, pendant trois jours, vont prendre possession du nouveau circuit. De l’exclusif à l’excentrique, tout sera représenté dans cette collection de curiosités sur deux et trois roues.

Cherchez et trouvez !

Cette pièce détachée que vous désespérez d’acquérir depuis si longtemps, elle se trouvera certainement à la bourse des Bikers’Classics. Tentes et stands feront le plein de pièces détachées !

Aussi de vraies courses !

Il n’y aura pas que des parades au cours des Bikers’Classics. Des courses, des vraies, sont également prévues.

Le samedi deux épreuves sont au programme. A 21h, 80 pilotes courront vers leurs motos, construites avant 1980, dans un départ style Le Mans donnant le coup d’envoi des 4 Hours of Spa Classic.

Peu avant, en amuse-bouche, les CSBK Masters Series auront mis en concurrence les « vieilles » mais toujours aussi rapides Superbikes.
Dimanche, les participants français du Proclassic disputeront deux manches de leur championnat.

La tribune principale.

Vous aspirez à un peu de repos et de calme après avoir parcouru les paddocks de long en large au milieu de la foule ?

La tribune principale est l’endroit idéal. Un peu à l’écart, mais toujours en restant au cœur de l’action.

Et si vous rouliez ?

C’est également possible. Triumph est une marque au riche passé, mais avec les deux pneus bien ancrés dans l’actualité. A Francorchamps, l’usine anglaise vous offre la possibilité de tester et de découvrir sa Classic Line. Pourquoi ne pas en profiter ?

Des sons en veux-tu, en voilà !

Les Bikers’Classics, c’est aussi une histoire de sons et donc de musique. Le concert gratuit de Classic 21 qui débutera le samedi soir à 23h est aussi « classique » que l’événement lui-même. Cette année, nous retrouverons Travelin’Band qui reprendra les plus grands tubes du groupe américain Creedence Clearwater Revival et de son leader, John Fogerty. Une soirée aux sons rock et country-rock à ne pas manquer.

Des tarifs plus que raisonnables…

Ne dites plus qu’assister à une manifestation moto coûte beaucoup trop d’argent. Le vendredi vous êtes de la partie pour 15€ seulement. Samedi, le jour le plus chargé et le plus long avec les 4 Hours of Spa Classic, vous coutera à peine 25 € et le dimanche, l’entrée a été fixée à 20€.

Toujours trop cher ? Alors, commandez en prévente une carte pour tout le week-end pour 30€ seulement. Vous en aurez pour votre argent !

Regardez vite sur www.ticketnet.be et rappelons que les moins de 16 ans entrent gratuitement s’ils sont accompagnés d’un adulte.

Avec votre club dans le paddock-club.

Evidemment, vous pouvez profiter des Bikers’Classics en solitaire, mais c’est quand même plus sympa si votre copain vous accompagne et découvre Christian Sarron dans son style particulier, tout en glisse, au guidon de sa Yamaha YZR 500. En d’autres mots, transformez les Bikers’Classics en un événement de sortie pour votre club et donnez rendez-vous au « paddock-club »

Francorchamps

Francorchamps ? Ce mot ne vous en dit pas encore assez ?

Dans le monde, peu de circuits inspirent cette ambiance unique de courses, ambiance magique en raison de son tracé exceptionnel au cœur de l’Ardenne belge.

Francorchamps, c’est l’éclosion des sens : voir, entendre, sentir.

Vous ne verrez pas seulement tous ces magnifiques engins débouler de la source vers le raidillon, mais vous les sentirez aussi.

Une extraordinaire expérience audio visuelle a laquelle vous devez participer.

Mais Francorchamps, c’est plus que la Source et l’Eau Rouge. Les freinages avant les Combes restent impressionnants, les rétrogradages des moteurs 4 temps vous donnent la chair de poule et la courbe super rapide de Blanchimont ne provoque pas des poussées d’adrénaline que chez les coureurs. Que dire encore ? On y va !

Restez attentifs car demain, nous vous offrirons la chance de gagner vos places grâce à un nouveau concours exclusif GP-Inside!

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de