24 ans après Didier de Radiguès, Xavier Simeon offre la pole à la Belgique



C’est en 1989, sur ses terres, à Spa-Francorchamps, que Didier de Radiguès réussissait la dernière pole position de sa carrière au guidon de son aprilia 250. C’était également la dernière d’un pilote Belge en Grand Prix.

Il aura donc fallu attendre 24 ans pour voir un autre de ses compatriotes s’imposer lors de l’exercice chronométré et c’est à Xavier Simeon qu’est revenu cet honneur.

Déjà auteur d’un podium au Mans, l’ancien pilote Tech3 s’affirme encore un peu plus comme faisant partie des principaux pilotes de la catégorie en ajoutant cette pole à son palmarès.      

Il se disait un peu surpris en fin de séance tant il est vrai qu’il a semblé chercher le bon rythme pendant une partie de la session mais le Belge s’est libéré et a laissé parler son talent sur la dernière boucle. Belle récompense pour un pilote qui n’a jamais abandonné !

Derrière, c’est une autre très belle surprise puisque c’est Jordi Torres, le pilote Aspar, qui se place, lui aussi, devant Pol Espargaro. L’espagnol clôture avec 13 millièmes de retard sur Simeon et avec 26 millièmes d’avance sur Espargaro.

Thomas Lüthi prend la quatrième position, 175 millièmes derrière Simeon et devance Corsi, Simon et Nakagami.

C’est à la huitième place du classement général, mais à seulement 298 millièmes, qu’il faut plonger pour trouver la trace de Scott Redding, l’actuel leader du classement général.

Redding aura donc fort à faire demain s’il veut se rapprocher du groupe des leaders et conserver ses trente points d’avance au classement général.

Petite déception avec la onzième place de Johann Zarco qui pourtant, jusque-là, avait accompli un excellent week-end en ne quittant pas le top5.

Du côté de chez Technomag, l’étape allemande du Championnat du Monde ne restera pas dans les mémoires avec la quatorzième position de Krummenacher et la dix-huitième d’Aegerter.

On peut noter l’excellente dix-septième positon de Gino Rea, pilote wild card et donc la structure se résume à lui et son père. Bel exploit !

Mike Di Meglio a changé le châssis avant la qualification mais il n’a tout de même pas trouvé la parade, il termine vingt-sixième et s’attend désormais à une course compliquée. Louis Rossi, de son côté, a chuté et termine vingt-septième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store