Marc Marquez, nouveau Kaiser du Sachsenring et du MotoGP



En l’absence de Dani Pedrosa et de Jorge Lorenzo, Marc Marquez se voyait offrir une chance unique de reprendre la tête du classement général de la catégorie reine et il ne l’a pas laissé passer !

Après un départ moyen, le pilote Honda mettait deux tours pour se défaire d’Aleix Espargaro qui, avec sa CRT avait remarquablement bondi à la troisième place d’une course d’abord dominée par Valentino Rossi, auteur du Hole Shot, et ensuite par Stefan Bradl qui doublait l’Italien au bas de la grande descente suivant le dangereux virage 11.

Après s’être défait de Rossi, il restait collé jusqu’au sixième tour dans la roue de Stefan  Bradl avant de bondir en bout de ligne droite pour s’emparer de la première position et créer un écart qui n’allait plus être comblé.

Avec un avantage variant entre près de trois secondes à la mi-course et une seconde et trois dixièmes à l’arrivée, Marquez gérait son Grand Prix de main de maître et filait vers sa seconde victoire de la saison. Par la même occasion, il reprend donc la tête du classement général à Dani Pedrosa, son équipier, pour qui, malheureusement, les années se suivent et se ressemblent furieusement.

Derrière, on pensait que Valentino Rossi pourrait suivre le rythme de l’Espagnol mais on était loin du compte puisqu’il ne tenait pas non plus la distance face à un Cal Crutchlow volontaire, hargneux et décidemment bien inspiré.

Le Britannique, sévèrement secoué par deux grosses chutes le vendredi, envoie un nouveau signal fort à Iwata en enlevant son quatrième podium de la saison, soit un de plus que Dovizioso, la saison dernière, à pareille époque.

On l’annonce de plus en plus proche de Ducati, on parle de lui chez LCR, on semble l’ignorer chez Yamaha ! Espérons que les cris d’Hervé Poncharal, son team manager, qui lui, aimerait tellement le conserver, seront entendus.

Valentino Rossi n’a pas réussi à suivre le rythme des deux hommes forts de ce week-end mais se satisfera tout de même d’avoir arraché 41 points en l’espace de deux Grands Prix et de s’être ainsi replacé dans la lutte pour le titre.

Bradl voulait décrocher son premier podium devant son public mais ce ne sera pour cette fois. Il clôture quatrième à près de 14 secondes du vainqueur.

Alvaro Bautista et Bradley Smith terminent respectivement cinquième et sixième.

Ensuite, il faut plonger 30 secondes plus loin pour trouver trace de la première Ducati, celle d’Andrea Dovizioso, qui a dû batailler jusqu’au dernier virage pour venir à bout d’Aleix Espargaro et de sa CRT.

C’est donc la fin d’un week-end noir pour Ducati mais aussi et surtout pour Audi, qui, sur ses terres, a subi ce qu’en Allemagne, on ne manquera pas de qualifier d’humiliation.  Hayden et Pirro ferment la marche du Top10.

Randy de Puniet est douzième et troisième CRT puisque Barbera l’a devancé de 7 dixièmes.

Le Championnat du Monde a pris un souffle nouveau ce week-end et en cas d’absence prolongée de Pedrosa et Lorenzo à Laguna Seca, il pourrait peut-être prendre une tournure relativement inconfortable pour les adversaires de Marc Marquez.

Rappelons que le bonhomme en est à son huitième Grand Prix, qu’il compte deux victoires, trois poles, sept podiums, 5 records du tour en course et 138 points !        

Quoi qu’il en soit, les cinq premiers du classement général se tiennent en 37 points, il reste 10 courses.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de