En 2014, Forward recevra les motos 2013 de Tech3 ? Pas vraiment



Hier, suite à une déclaration d’Hervé Poncharal à GPOne, assez difficile à interpréter, ce que tout le monde croyait acquis, c’est-à-dire la livraison de moteur de M1, par Yamaha, à de potentiels acquéreurs, a sérieusement vacillé.

En effet, le team manager français annonçait que la saison prochaine, les Yamaha seraient 6 sur la grille de départ, deux officielles, deux chez lui et deux chez Forward. Il estimait par ailleurs que ces machines, qui utiliseraient l’ECU Standard et donc 24 litres d’essence au lieu de 20, 12 moteurs au lieu de 5 et des gommes plus tendres, pourraient bel et bien être plus compétitives que les M1 d’usine.

S’en suivait une discussion sur Twitter entre Michel Turco, GPOne et David Emmett et c’est finalement le journaliste français qui clarifiait la situation en annonçant que Forward recevrait les motos 2013 de Tech3 mais avec l’ECU Magneti Marelli.

Toutefois GPOne décidait de ne pas en rester là et s’empressait d’aller trouver Lin Jarvis afin d’avoir quelques éclaircissements sur le projet de la marque aux diapasons.

Et là où on s’écarte de ce qui a été avancé hier, c’est que ce ne seront pas tout à fait les motos 2013 de Tech3 que l’écurie de Giovanni Cuzari recevra même si, Lin Jarvis a confirmé qu’elle recevrait plus que le moteur.

« En réalité, ce n’est pas à proprement parlé une moto entière que Forward recevra. Nous nous rendons compte que nous sommes aujourd’hui déjà en retard et donc, nous fournirons à l’équipe, un châssis et un bras oscillant « standard », mais pas tous les autres composants tels que les carénages ou les autres accessoires. Si l’équipe veut s’en faire construire un autre, par exemple par FTR, ils pourront le faire »

Comme on pouvait s’en douter, pas question donc pour Yamaha de donner le bâton pour se faire battre puisque dans le package à 800.000 euros, si les machines utiliseront bel et bien le software Magneti et qu’elles disposeront de 24 litres d’essence, pas question, en revanche, de mettre 12 moteurs à la disposition du team. Seuls 5 seront compris dans l’offre et il y a fort à parier que les 7 autres, règlementairement disponibles, seront à un prix plus que prohibitif.

« Nous allons fournir à Forward quatre motos pour deux pilotes. Chaque pilote aura trois moteurs et deux révisions. Un nombre que Yamaha estime suffisant, même si ces motos qui utilisent l’électronique et des logiciels Marelli, pourraient en utiliser 12. Les motos auront une capacité de 24 litres parce qu’elles ne sont pas considérées comme officielles ».

Voilà donc Yamaha qui se retrouve avec presque le même concept que Honda et sa Production Racer et il y a fort à parier qu’il sera presqu’aussi compétitif.

Comme Hervé Poncharal le rappelait, l’avenir du MotoGP passera par ce genre de machines. A-t-on compris chez Yamaha qu’on avait déjà un sacré retard sur Honda ? Pas sûr mais en tout cas, on dirait que la course à la meilleure ‘compé-client’ est lancée.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de