Valentino Rossi : « nous sommes tous là »



A circuit extrême, compétitivité extrême serions-nous tenté de dire ! En effet, du jeune rookie impressionnant qu’est Marquez à la Ducati de Dovizioso, l’impression est qu’en californie, tout le monde se sent un peu mieux.

C’est le cas de Bradl, de Bautista mais aussi de Jorge Lorenzo qui confesse n’être qu’à 70% mais aussi de Rossi et de Crutchlow qui, pour son dernier run en FP3, n’avait pas monté un nouveau tendre à l’arrière.

Dès lors, l’analyse de Rossi à nos confrères de GPOne est assez claire, tout le monde est là et il faut se méfier de chacun. « Nous sommes tous là. Pas seulement Crutchlow, lui il y est toujours, mais aussi Bradl et Bautista. Cal et Lorenzo, je pense qu’ils n’ont pas monté un nouveau pneu pour le final, dès lors, en qualifications, il faudra les tenir à l’œil ».

L’Italien semble également satisfait des petites modifications effectuées pour son dernier run. « J’ai déjà fait une petite modification à la fin de la troisième séance et ça a fonctionné. Le freinage s’en trouve amélioré par rapport à hier. Je suis à la limite mais sur ce tracé, c’est normal ».

Tout le monde est donc là, ou presque puisque parmi les absents, on retrouve Dani Pedrosa pour qui le Grand Prix des Etats Unis ressemble avant tout à un long calvaire.  

La quatrième et dernière séance d’essais libres aura lieu à 22H30.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Photo : Jeremy Lescur

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de