Pour Pedrosa les adversaires de Marquez à Laguna Seca n’étaient pas assez coriaces



Avec le forfait de Jorge Lorenzo dès la seconde séance d’essais libres du Grand Prix d’Allemagne, Dani Pedrosa aurait pu réaliser une merveilleuse affaire au Championnat.

Malheureusement pour lui, le petit espagnol subissait le même sort que son ancien meilleur ennemi lors de la troisième séance et déclarait forfait pour la course en raison d’une pression artérielle trop basse.

En conséquence, qui est-ce qui en a profité ? Son équipier bien entendu ! En effet, Marc Marquez, vainqueur en Allemagne et à Laguna Seca, est désormais leader de la catégorie reine.

Le jeune homme donne tellement de tracas à ses adversaires, qu’ils sont revenus, à Laguna Seca, l’un avec une plaque et 10 vis (Lorenzo) et l’autre avec une fissure de la clavicule qui, après le Grand Prix, s’est transformée en fracture pure et simple, mais sans déplacement donc sans opération (Pedrosa).

Bien entendu, dans cet état, le pilote Repsol n’avait pour objectif la victoire finale mais, malgré les points perdus sur Marquez, sa cinquième place avait la saveur du devoir accompli.

Avec une Honda qui fonctionnait particulièrement bien sur ce tracé, l’espagnol sauvait les meubles mais, à la différence de Lorenzo, devait tout de même laisser filer les pilotes satellites de la marque de Tokyo.

Dès lors, et même si Marquez s’est imposé pour sa première visite sur le tracé californien, sa victoire n’étonnait pas outre mesure son équipier qui estimait, au micro de radio Catalunya, que l’opposition était bien trop faible que pour lui donner du fil à retordre.

« Je n’ai pas vu sa course, mais je pense qu’il a gagné assez facilement et je pense que c’est normal quand on est habitué à se battre à un niveau plus élevé que celui de Bradl ou d’autres pilotes. Ce n’est pas difficile de gagner dans ces conditions. Maintenant, pour moi, la chose la plus importante est de récupérer pour la deuxième moitié de la saison ».

Voilà donc qui, au passage, devrait plaire à Bradl et Bautista et surtout à Valentino Rossi même s’il est probablement vrai que l’histoire aurait été différente si les ténors avaient été présents. A moins que le véritable ténor, ce soit déjà Marc Marquez…réponse lors de la seconde partie de la saison, dès le 18 août, à Indianapolis.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires