Dani Pedrosa est désormais dos au mur



Le titre donnera certainement sujet à discussion car Dani Pedrosa n’est pas le seul pilote qui soit dos au mur en cette seconde moitié de saison.

En effet, c’est également le cas de Lorenzo et de Rossi, les autres pilotes d’usine également menacés par Marc Marquez.

Toutefois, c’est malgré tout pour le pilote Repsol que la situation est la plus critique puisque si Marquez devait être champion du monde, ce serait le troisième équipier (après Hayden et Stoner) à récolter des lauriers qui se refusent obstinément à lui.

Dès lors, nul n’est besoin de dire que c’est le couteau entre les dents que Pedrosa compte attaquer cette seconde partie de saison.

Malheureusement, il faut ajouter un autre bémol puisque lors de sa chute du Sachsenring, l’Espagnol se fracturait la clavicule. Pas encore à 100% Pedrosa devra dès lors faire un sans-faute puisque la moindre chute sur l’épaule pourrait signifier l’anéantissement complet de ses espoirs de sacre.  

«J’ai passé une bonne pause estivale et je me sens beaucoup plus fort physiquement. J’ai eu le temps de me détendre avec des amis et de recevoir beaucoup de physiothérapie sur mon épaule afin de me préparer pour cette seconde partie de saison. J’ai subi un contrôle médical lors de ces derniers jours et nous avons pu voir que l’os devenait plus fort. Mon épaule a encore besoin de quelques semaines pour récupérer complètement, mais mon ressenti est déjà bien meilleur qu’à Laguna. C’est important de rester concentré, surtout maintenant que nous avons trois courses d’affilée. J’ai obtenu de bons résultats à Indy au cours des dernières années, j’aime piloter là-bas. Je suis impatient ».

Les dés sont jetés…stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de