Motegi, Moto2, réactions : Marc Marquez « P2 is OK »



Ce week-end, les deux pilotes en forme de la fin de saison, Andrea Iannone et Marc Marquez, se sont de nouveau livrés une belle bagarre. Si l’Italien, comme à Aragon, a, encore une fois, commis une petite erreur en fin de course, elle n’a, cette fois-ci pas porté à conséquence.

Marc Marquez n’a donc pas pu inscrire son nom au sommet du classement de ce Grand prix, la faute peut-être à un set-up pas tout à fait au point : « C’était une course difficile aujourd’hui. Peut-être qu’ici nous n’avons pas trouvé les réglages parfaits, mais l’équipe a fait un très bon travail, en améliorant la moto durant tout le weekend ».

La faute aussi peut-être à un Bradl, pas assez menaçant que pour mettre à mal l’irrésistible remontée de l’Espagnol, qui a l’issue de la course lui reprenait le leadership du classement provisoire du championnat du monde : « Aujourd’hui, Iannone a été un peu plus rapide et j’ai essayé de faire de mon mieux pour gagner la course, mais c’est vrai que dans les derniers tours, je pensais un peu plus au Championnat et à une dizaine de tours de la fin, j’ai vu sur le muret, « P2 OK ». »

Il était écrit qu’aujourd’hui, Marc Marquez reprendrait la tête du championnat du monde et pour cela, il a même pu compter sur le soutien de Tom Lüthi qui, pour l’occasion, retrouvait les joies du podium. Ca fait aussi partie de l’intelligence et de la maturité du pilote Repsol, qui, à 18 ans, sait déjà se contenter d’une seconde place quand les éléments ne sont pas tous réunis pour pouvoir briguer la victoire. « Aujourd’hui ce fut une course difficile pour nous, mais finir à la deuxième place lorsque vous n’avez pas le « set-up » idéal, c’est un très bon résultat. »

Marquez a donc maintenant un point d’avance sur Stefan Bradl alors qu’il en reste 75 à distribuer. La pression a maintenant changé de camps, de « chasseur », Marquez devient le « chassé », mais quand on voit la facilité déconcertante avec laquelle le jeune prodige espagnol gère ses courses, on se dit tout de même que Stefan Bradl aura bien du mal à empêcher, le champion du monde 125 « 2010 », à gagner son premier titre en Moto2…stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de