Motegi, Moto2, réactions : Iannone mène, cale, mais gagne quand même !



Andrea Iannone a été déconcertant de facilité, hier, à Motegi. Il s’est imposé avec la manière, en offrant du spectacle et en se permettant même de jouer avec ses adversaires.

Le pilote Italien de Vasto, dans les Abruzzes, a affiché de belles dispositions dès la première séance d’essais libres pour finalement obtenir ce qui lui a tant fait défaut en début de saison…une bonne qualification. « Je dois remercier l’équipe pour le travail qu’ils ont fait durant tout ce week-end, nous avons réussi à trouver une solution pour les qualifications et nous avons réussi à nous améliorer ».

Et à l’issue de la course, il ne pouvait se montrer que satisfait du résultat car, quand on connaît la valeur de son adversaire, le nouveau leader du classement provisoire, l’Espagnol Marc Marquez, la course était loin d’être gagnée à l’avance. « Je suis très content du résultat d’aujourd’hui. Je savais que ce serait une course difficile et très serrée, mais nous avions les bons réglages pour la Suter et nous avons été en mesure de maintenir un rythme soutenu du début jusqu’à la fin de la course ».

En Aragon, il y a de ça deux semaines, l’Italien, qui menait le Grand Prix, avait alors commis une erreur lui coûtant la victoire aussi, lorsqu’à 5 tours de la fin de ce Grand Prix du Japon, sa Suter décidait de lui jouer un mauvais tour, on s’apprêtait à vivre un remake de la manche espagnole. C’était sans compter sur la supériorité que l’Italien a affichée tout au long de cette course. « J’ai eu peur quand la moto s’est éteinte alors qu’il ne restait que quelques tours à accomplir, mais heureusement, elle a de suite recommencé à fonctionner comme avant ».

Ne pouvant plus rien espérer dans ce championnat, si ce n’est de consolider sa troisième place au classement général, Iannone n’a plus qu’à s’amuser et préparer ainsi, au mieux, sa confiance pour la saison prochaine, qu’il disputera, de nouveau, en Moto2. « J’espère qu’à partir de maintenant nous pourrons toujours bien fonctionner et maintenir ce niveau de compétitivité. Mes compliments à Lüthi et Marquez, qui étaient des adversaires très forts ».

Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de