CEV : Top 10 pour Jules Danilo après une belle remontée, Quartararo malchanceux



Le championnat d’Espagne de vitesse reprenait ses droits ce week-end sur le circuit d’Albacete et regroupait 58 pilotes au début du week-end. Parmi les quarante qualifiés pour la course, on retrouvait notamment trois français et un belge qui ont tous eu fort à faire pour ramener le plus de points possible.

Le seul qui aura réussi à finir dans les quinze places offrants ces points est Jules Danilo, et pourtant, sa course n’a pas été de tout repos. Auteur d’un bon départ, le français occupait la douzième place avant qu’un pilote ne lui fasse l’intérieur dans un enchaînement rapide, l’envoyant alors dans l’herbe. C’est à partir de ce moment que le Lillois entamait sa remontée, à la bagarre avec Luigi Morciano et Maria Herrera. Une lutte acharnée jusqu’au dernier tour où après s’être dépassé trois fois avec l’Italien, il avait le dernier mot et finissait ainsi à la dixième place. « C’est dommage car sans l’accrochage du premier tour j’aurais pu accrocher le premier groupe de neufs pilotes. Je sais que j’aurais pu rester avec eux car mes chronos étaient proches des leurs, alors que je les faisais seul » nous racontait-il après sa course.

Fabio Quartararo a vécu une course bien plus courte puisque lui non plus n’a pas été épargné par un accrochage. Malheureusement pour lui, celui-ci était plus violent et l’envoyait dans le bac à graviers dès le troisième virage. Le circuit d’Albacete ne lui aura décidemment pas porté chance lors de ces deux dernières manches.

Le dernier français en lice était Enzo Boulom, qui s’était qualifié de justesse la veille puisqu’il partait de la dernière place. Pour sa deuxième course cette année en CEV, l’Alésien n’a pas à rougir de sa performance. En finissant vingt-septième, il laisse ainsi derrière lui un bon nombre de pilotes permanents.

Juste derrière lui on retrouve le seul belge disputant la course, Loris Cresson. Encore un pour qui la course a été plus que compliquée, comme l’expliquait sa sœur sur la page facebook du pilote « Loris a pris un bon départ mais s’est accroché avec Popov, ils se sont emmêlés et il a pu repartir après un grand tour dans le bac à sable. La partie arrière de la moto était endommagé et une partie de l’électronique pendait, provoquant ainsi  une perte de puissance en fin de manche. Pour compléter le tout il a dû sortir à 170 km/h pour éviter un pilote et refaire un petit tour dans le bac à sable ! Le résultat n’est pas top mais on a fait un gros pas en avant ce week-end.» 

Voilà qui fait plaisir à lire pour ce pilote qui a dû former une toute nouvelle équipe en peu de temps. Nul doute que le belge confirmera ses performances lors de la prochaine manche.

Chez les non-francophones, notons la première place d’Adrian Martin, qui retrouve le sourire après un début de saison compliqué. Luca Marini, Le frère de Valentino Rossi, aura disputé la totalité de la course avec le groupe de tête et terminait en septième position derrière Bryan Schouten, quatrième dimanche et actuel leader du championnat.

La prochaine course aura lieu dans deux semaines sur le circuit de Navarra.

D’ici là… Stay Tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de