Pour Hervé Poncharal, avoir plus de courses est une nécessité



Alors que le Brésil et l’Argentine devraient recevoir le MotoGP dès la saison prochaine, la question qui se pose est de savoir si ces Grands Prix s’ajouteront au calendrier ou s’ils prendront la place de certains autres.

On a pu entendre que Laguna Seca, mais aussi Valence, étaient en ballotage, pourtant, pour Hervé Poncharal, le MotoGP a besoin d’ajouter de nouveaux rendez-vous et pas de remplacer des anciens.

Pourquoi ? Parce que l’organisation des courses est une des trois possibilités, pour la Dorna, de faire entrer des fonds qui serviront au financement des écuries privées ou satellites.

La situation économique étant ce qu’elle est, les deux autres sources de revenus (le sponsoring et les droits TV) ne suffisent plus.

« Toutes les équipes reçoivent un soutien financier de la Dorna et si les équipes veulent que le soutien financier perdure, nous devons tous nous rappeler que le promoteur doit être en mesure de récolter un peu d’argent.

Je n’ai pas l’assurance que nous allons passer à 20 courses l’an prochain, mais je soutiens totalement l’idée selon laquelle nous avons besoin de plus de courses. Lorsque l’Argentine et le Brésil viennent frapper à votre porte et que la Russie pourrait être intéressée, vous ne pouvez pas répondre que nous avons assez de courses ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Source : crashnet

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de