Australie, MotoGP, preview : Stoner pour le titre, Pedrosa et Dovi pour la troisième place



Pour Repsol et le HRC, l’Australie sera le premier des Grands Prix où une anomalie de leur histoire commune pourra être réparée. En effet, Casey Stoner pourrait, dès ce dimanche, remporter sa seconde couronne mondiale et donner ainsi, à Honda, son premier titre de l’ère des 800cc.

Maintenant, il est peu probable que Stoner soit couronné, chez lui, à Philip Island mais ça ne changera rien à son approche de la course, Stoner revient sur ses terres pour gagner. Et il faut dire qu’il part avec les faveurs des pronostics puisque l’Australien y est invincible depuis 2007.

Casey Stoner : «Chaque année, j’ai hâte d’aller à Phillip Island, il n’y a que quelques pistes que j’apprécie vraiment, Le Mugello, Brno et l’Australie en font partie, donc je suis heureux d’aller là-bas et voir comment la moto y fonctionne.

J’aime revenir à la maison pour courir ici en Australie, je prends toujours beaucoup de plaisir et nous n’avons pas souvent l’occasion de revenir. La piste et l’ambiance générale sont incroyables et j’ai toujours apprécié ce week-end dans son ensemble. Les fans sont fantastiques. Espérons que ce week-end, nous pourrons faire une bonne course. Je suis très déçu après le Japon car nous avions le potentiel alors je veux aller là-bas et gagner la course.

La saison a été fantastique jusqu’à maintenant et nous allons essayer de continuer sur cette lancée. Si nous pouvions couronner le tout, avec une victoire à Phillip Island, mon Grand Prix à domicile, ce serait un rêve. Ce sera un long week-end difficile, et il y a encore beaucoup de travail à faire pour gagner le championnat, mais nous sommes prêts à l’accomplir. »

Pour Dani Pedrosa, l’histoire est différente puisque son objectif est la troisième place actuellement occupée par son propre équipier, Andrea Dovizioso. Vainqueur, il y a deux semaines à motegi, l’Espagnol partira donc avec le plein de confiance.

Dani Pedrosa : «Je suis impatient d’aller à Phillip Island parce que le circuit est très agréable avec beaucoup de virages rapides et beaucoup de glisse. Les pneus y jouent un rôle important car le côté gauche s’use beaucoup et donc sa résistance est toujours cruciale.

L’année dernière, c’est ici que j’ai essayé de revenir en course après mon opération de la clavicule et j’ai réalisé lors des essais libres que ce serait impossible pour moi de finir la course. C’était très dur d’accepter que je n’étais pas prêt pour la course et j’ai dû retourner à la maison les mains vides après un gros effort. Cette année, je tiens à disputer la course dans des conditions normales et quitter l’Australie avec un bon résultat »

Si Pedrosa a pour objectif de prendre la troisième place du classement général, Dovizoso n’a, pour sa part, aucune envie de la lui céder. Le pilote italien va quitter Honda parce qu’il a mal vécu le fait qu’on privilégie Simoncelli à lui et finalement, le meilleur moyen de le manifester serait certainement de conserver le troisième rang du classement. Sans un mauvais départ au Japon, il serait certainement arrivé avec une plus grande marge en Australie, mais ce n’est pas le cas alors, il va devoir sortir son meilleur pilotage pour pouvoir mettre à mal un des hommes en forme de la fin de saison.

Andrea Dovizioso : « Phillip Island est un circuit agréable situé dans un endroit unique. L’année dernière, la course ne s’est pas déroulée comme nous l’espérions puisque j’ai eu un problème technique qui m’a empêché de me battre pour le podium. Mon objectif cette fois est de remonter sur le podium et gagner quelques points afin de conserver la troisième position au championnat.

Phillip Island est une piste très exigeante et par le passé, j’y ai beaucoup souffert. La vraie question c’est la météo, les vents forts, la pluie et les températures froides ont souvent compliqué la course. D’un point de vue technique la piste australienne exige un style de pilotage agressif et une capacité à faire tourner la moto tout en glissant.

C’est un endroit très spectaculaire, le fait d’être au bord de l’océan le rend spécial et les nombreux fans sont vraiment passionnés. Après le week-end que nous avons eu au Japon, je suis impatient de disputer ce GP d’Australie.

Depuis mes débuts en Grand Prix, en 2002, j’ai couru avec Honda, pour l’année prochaine, j’ai décidé de relever un autre défi. Mais c’est pour 2012, maintenant je suis concentré sur les trois derniers GP restants. Je veux vivre des courses spectaculaires et obtenir de bons résultats pour Honda, mon équipe et tous mes fans»

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de