L’étau se resserre autour de BQR



Raul Romero, le patron de l’écurie BQR, fait la dure expérience des difficultés économiques qui touchent l’Espagne.

En effet, Blusens, un de ses deux principaux sponsors, est en faillite et l’autre, Avintia, ne se porte pas beaucoup mieux.

Déjà absent du Championnat du Monde Moto3 après avoir perdu, fin 2012, Maverick Viñales, il devait faire face, il y a deux semaines, au départ de Toni Elias et de son team manager, Ricard Jove (lire ici).

Pour le remplacer, Romero faisait appel au portefeuille de l’Argentin Iturrioz. C’est aussi avec une bonne liasse d’euros que Mariñeralarena venait remplacer Rivas, impliqué dans le dramatique incident du warm-up de Silverstone et suspendu pour deux Grands Prix.

A présent, il se murmure que la structure Moto2 devrait disparaître, en 2014, pour permettre de sauver celle impliquée en catégorie reine où Barbera devrait conserver sa place et où Aoyama pourrait céder la sienne à Yonny Hernandez.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store