Xavier Simeon : « mettre tous les détails les uns derrière les autres »



Alors que les rumeurs l’envoient chez Gresini (lire ici), en 2014, c’est avec la ferme volonté d’avant-tout se concentrer sur la saison en cours que Xavier Simeon aborde la treizième manche du Championnat du Monde Moto2 au Motorland d’Aragon.

Huitième du dernier Grand Prix de Saint Marin, le Belge vise désormais le top 5 et pour ça, il espère pouvoir mettre bout à bout tous les petits détails qui, dans une catégorie toujours plus compétitive, sont essentiels pour bien y figurer.

« L’objectif, en Aragon, sera clairement d’afficher le même niveau que lors des courses précédentes, en essayant, cette fois, de réunir les petits détails qui m’ont quelques fois fait défaut. Si je peux y arriver, nous aurons alors une belle carte à jouer. Je veux figurer dans le top5 et je tenterai de mettre toutes les chances de mon côté pour y parvenir ».

Bien entendu, il ne disposera pas de données au guidon d’une Kalex puisque, comme on le sait, c’est au guidon de la Mistral de Tech3 qu’il a disputé la campagne précédente. Toutefois, c’est un détail qui ne l’arrête pas, non seulement parce qu‘il apprécie ce circuit mais aussi parce que bien qu’au guidon d’une autre machine, il dispose d’une expérience appréciable de la piste.

« C’est un circuit que j’apprécie. Il est plus large que Misano et il est assez complet. On y trouve des virages rapides, mais aussi des plus lents. Il y a un genre de Corkscrew comme à Laguna Seca, une longue ligne droite, des dénivelés, des freinages en aveugle… C’est un circuit de la nouvelle génération mais qui est extrêmement amusant.

Cette saison, là où j’ai rencontré des soucis, c’est plutôt sur les circuits où je n’ai pas pu rouler, en 2012, en raison de mes blessures. En revanche, là où j’ai pu rouler, les références dont je disposais n’étaient pas si mauvaises, même si j’ai changé de moto. La différence, sur un tour, n’est pas énorme, c’est plutôt sur le rythme qu’elle se marque ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter 

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de