Soupe à la grimace chez Yamaha, Lorenzo et Rossi à la traîne.



Valentino Rossi et Jorge Lorenzo se présentaient en Aragon avec une certaine confiance insufflée par le fait d’y avoir réalisé de bons essais au lendemain du Grand Prix de Catalogne.

Mais aujourd’hui, il a fait chaud, très chaud même et en tout cas bien plus chaud que lors de ce test et les pilotes Yamaha ont souffert.

Quatrième et septième alors que dans le même temps, Honda plaçait quatre motos dans le top5, c’est un résultat qui ne peut évidemment satisfaire le Champion du Monde en titre qui, avec 34 points de retard sur Marc Marquez, se doit de gagner.      

Lorenzo, quatrième à 418 millièmes : « Nous espérions améliorer la moto après la séance matinale, mais nous n’y sommes pas parvenus. J’ai un moins bon feeling que lors du test que nous avions mené un peu plus tôt dans l’année. Nous devons continuer à travailler pour améliorer la moto et notre rythme. Les autres pilotes s‘améliorent mais nous sommes optimistes. Nous pouvons améliorer la moto et franchir une autre étape demain. Nous devons être compétitifs, qu’il fasse chaud ou pas ».

Pour Rossi, le constat est probablement encore pire puisqu’à l’issue de la première journée, il se retrouve à près d’une seconde de Marc Marquez.

Après des problèmes de freins qui lui ont fait perdre presqu’une séance, il risque de ne pas  manquer de travail en vue de la qualification.

Valentino Rossi, septième à 922 millièmes : « Nous avons rencontré plus de difficultés que ce à quoi nous nous attendions. Pendant le test, les conditions de piste étaient différentes, il y avait plus de grip et la température était inférieure. Aujourd’hui, nous avons beaucoup souffert, surtout cet après-midi où j’ai rencontré beaucoup de problèmes, en particulier avec les freins. En conséquence, j’ai perdu presque la moitié de la séance. A la fin j’ai utilisé la deuxième moto et j’ai fait quelques tours pour trouver le rythme. Nous devons nous améliorer et aller plus vite mais en ce moment, après quelques tours, le pneu arrière commence à beaucoup glisser et la moto devient difficile à contrôler ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de