Nico Terol sans surprise. Espargaro devance un Redding méritant



Nico Terol semblait indétrônable sur le Motorland d’Aragon et ça s’est vérifié tout au long d’une course qu’il aura maîtrisé du début à la fin.

Parti en tête, l’Espagnol a géré un avantage de 4 secondes acquis dans les premiers tours. Il devance finalement Rabat de près de deux secondes.

Mais si la course peut sembler avoir été monotone avec un Terol premier de bout en bout, il n’en est absolument rien. En effet, la bagarre entre les hommes forts du Championnat aura été somptueuse.

Après un excellent départ, où Scott Redding passait de la treizième à la sixième position, Espargaro et Rabat se disputaient la seconde place derrière Terol.

Mais c’est le Britannique qui tirait les marrons du feu et qui arrachait la seconde position. Toutefois, une fois débarrassé d’Espargaro, Rabat se montrait irrésistible pour ses adversaires et montait méritoirement sur la seconde marche du podium.

L’explication finale entre Espargaro et Redding était de toute beauté et même à la limite de la correction puisque les deux pilotes se touchaient dans l’avant-dernière boucle.

C’est finalement l’Espagnol qui en sort vainqueur mais il est tout de même important de souligner d’où revient Redding. C’est une belle performance pour le Britannique qui ne perd finalement que trois points sur son rival pour le titre alors qu’hier, toute l’équipe semblait plongée dans le doute après sa treizième place en qualification.

Kallio n’a pas pu jouer l’arbitre entre ces deux hommes, il termine cinquième dans les échappements de Redding.          

Derrière, Jordi Torres prend la sixième position et c’est Johann Zarco qui remporte la bagarre du peloton en septième position. Au micro de Michel Turco, le Français se montrait relativement déçu de son week-end. Il constatait qu’une fois de plus, Nico Terol avait pu faire parler la poudre alors que lui rencontrait de nouveau des soucis sur son set-up.

Compliqué aussi le week-end de Xavier Simeon ! Il s’est d’ailleurs terminé dans le bac à gravier après un excellent départ. On se réjouira tout de même qu’il n’ait pas été touché par la moto de Steven Odendaal qui chutait juste derrière lui. Louis Rossi termine dix-huitième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de