Marquez se rapproche du titre, Pedrosa s’en éloigne irrémédiablement



Aujourd’hui, au Motorland d’Aragon, l’histoire s‘est une nouvelle fois répétée pour Dani Pedrosa !

Après un bon départ, mais moins bon que celui de Jorge Lorenzo, l’Espagnol passait de suite à l’attaque pour tenter d’empêcher le pilote Yamaha de s’échapper comme il l’avait fait deux semaines plus tôt, à Misano.

Mais comme la poisse ne l’abandonne jamais réellement, par un mauvais concours de circonstances, il chutait après trois tours seulement.

Selon la version de Livio Suppo, en essayant de passer, Marc Marquez accrochait un des capteurs du contrôle de traction (voir photo dans la galerie) qui, à la réouverture des gaz, ne fonctionnait pas et envoyait l’Espagnol par-dessus bord.

Pedrosa s’en sort sans dommage mais malheureusement, a probablement perdu tous ses espoirs de titre.

Devant, Marquez, qui évitait de justesse la chute, repartait avec plus de deux secondes de retard sur Jorge Lorenzo.

Malgré ce handicap, l’Espagnol revenait tour après tour et finissait par doubler Lorenzio qui semblait le laisser passer en espérant probablement pouvoir revenir dessus plus tard dans la course.

C’était toutefois sans compter sur le rythme insoutenable imposé par le rookie qui cueille sa sixième victoire en 14 Grands Prix et son treizième podium.

Derrière, Jorge Lorenzo, qui a toute tenté perd 5 nouveaux points face à Marquez qui possède désormais 39 points d’avance au classement général.

Avec la chute de Pedrosa, Valentino Rossi retrouve le podium mais l’Italien se montrait extrêmement déçu lors de son arrivée au parc fermé. Il faut dire que ses attentes étaient élevées mais une fois de plus, il n’aura pas su rester au contact des espagnols. Il termine certes troisième, mais à près de treize secondes des leaders après avoir lutté jusqu’au bout contre Bautista (quatrième), Bradl (cinquième) et Crutchlow (sixième).

Bradley Smith est venu à bout des Ducati sans forcer puisqu’il termine septième avec 9 secondes d’avance sur Dovizioso et 22 sur Nicky Hayden.

Randy de Puniet n’a pas disputé la course de sa vie mais a tout de même réussi à terminer à une distance respectable de son équipier. C’est probablement un résultat qui lui fera du bien avant de s’élancer pour la tournée asiatique.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de