Vincent Philippe ou quand les Frenchies créent la sensation…



Hier, lors de la manche française du Championnat du Monde Superbike, en plus de Sylvain Guintoli et de Jules Cluzel, la France avait les yeux rivés sur Vincent Philippe, remplaçant de Leon Camier sur la Suzuki officielle.

Et pour un remplaçant, on peut dire qu’il s’en est plutôt bien sorti. En effet, le champion du monde en titre d’endurance s’est fait plaisir puisqu’après une première compliquée par des démêlés avec un Tony Elias incompréhensible, il s’offrait une superbe sixième place lors de la seconde manche.

 » Quel super week-end ! Tout d’abord, je dois remercier tout le personnel de l’équipe et surtout les mécaniciens. Tout le monde m’a beaucoup aidé pour comprendre la moto, les suspensions, l’électronique et les pneus. Lors de la première course, j’ai vécu une très belle bataille avec les meilleurs pilotes et c’est un peu dommage de ce qui s’est passé, mais c’est la course. Lors de la deuxième course, c’était mieux pour moi car avec mon style, je ne suis pas habitué à ce genre de combat et j’ai besoin de plus d’expérience. Quand j’étais seul, c’était plus facile pour moi de piloter comme je le voulais. C’était un bon week-end et j’en retire énormément d’expérience. J’aimerais rouler de nouveau avec la Suzuki mais si ce n’est pas le cas, c’est OK car c’était déjà un très beau cadeau de la part de l’équipe et de Suzuki France. Je remercie tout le monde ! « 

Quoi qu’il en soit, qu’il roule encore ou pas, nous ne pouvons que lui adresser nos plus vives félicitations.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de