Santi Hernandez : « La clé du succès de Marquez ? Il prend du plaisir ! »



Santi Hernandez, le chef mécanicien de Marc Marquez, a tout pour être heureux ! Une première année en MotoGP et probablement un premier titre, son équipe reconstituée dès la saison prochaine (lire ici) et le tout avec un jeune pilote qui a tout l’avenir devant lui.

Si l’Espagnol ne s’attendait pas à être à pareille fête, il était pourtant convaincu que son jeune protégé allait démontrer que ses titres Moto2 et 125 n’étaient pas le fruit du hasard.

Le moins qu’on puisse dire, c’est évidemment qu’il n’a pas traîné pour le démontrer mais ça, Santi Hernandez s’y attendait peut-être un peu moins.  

« Honnêtement, je savais que Marc allait vivre une grande saison, je savais qu’il obtiendrait de grands résultats, je savais que cette année, il allait démontrer que ses résultats en Moto2 et en 125 n’étaient pas une question de chance. Après avoir travaillé avec lui pendant deux ans, en Moto2, je connaissais son potentiel en tant que pilote et je savais qu’il se débrouillerait très bien. Évidemment, je ne m’attendais pas à ces chiffres, parce que nous ne devons pas oublier qu’il y a de très bons pilotes en MotoGP, les meilleurs. Ça aurait été un manque de respect, a priori, de penser que la première année, il ferait mieux qu’eux. Ce serait un manque de respect pour des pilotes comme Jorge, comme Dani, comme Valentino, Crutchlow, Dovizioso, ce serait manquer de respect à tous ces grands pilotes présents sur la grille. Personnellement, je ne change pas l’approche initiale, cette année, le but est d’acquérir de l’expérience et de se préparer pour l’avenir. En fin de compte, c’est ce que je dis, nous ne pensons pas au titre mondial, parce que si vous devenez obsédé par quelque chose, vous ne l’obtenez pas, vous oubliez toutes les bonnes choses que nous avons faites jusqu’ici. Indépendamment du fait qu’il gagne ou pas le titre, le plus important est le travail qui est accompli et la manière dont il se prépare pour l’avenir.

La clé du succès de Marc Marquez, c’est qu’il prend du plaisir sur la moto, il aime ce qu’il fait et quand il monte sur sa MotoGP, il s’amuse autant que quand il fait du dirt-track, du motocross ou du vélo avec ses amis à la campagne. La clé du succès de Marc, c’est qu’il prend du plaisir ».

Vous pouvez retrouver l’intégralité de la longue et très intéressante interview de Santi Hernandez, réalisée par Germán Garcia Casanova, sur motocuatro.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de