Le Brésil a six mois pour prouver sa capacité à organiser son Grand Prix



Alors que le calendrier provisoire du MotoGP nous apprenait la disparition de Laguna Seca, il mettait également à l’honneur deux autres pays : L’Argentine et le Brésil.

Si le circuit argentin ne pose aucun souci, puisqu’il a déjà reçu l’homologation de la FIM, pour le second, programmé le 28 septembre, l’histoire est sensiblement différente puisque les travaux n’y ont pas encore débuté.

Ce qui pose problème, c’est qu’en ajoutant un ou, à l’avenir, deux rendez-vous au calendrier, l’allocation des moteurs, pour la catégorie reine, devra être revue.

En effet, comme Shuhei Nakamoto, le vice-président du HRC le signalait à MCN, 5 moteurs pour 18 courses, c’était déjà extrêmement limite, alors pour 19 ou 20…

Dès lors, si on en croit le magazine britannique, la Commission Grand Prix, qui se réunira le 23 mars 2015, à Losail, examinera si le Brésil a respecté une feuille de route d’ores et déjà fixée quant à l’avancement des travaux effectués sur l’Autodromo Internacional Nelson Piquet.

Si elle ne devait pas être respectée, le Grand Prix du Brésil serait reporté à 2015.

Cette réunion aurait été demandée par le MSMA (l’association des constructeurs), afin que la Commission Grand Prix puisse attribuer, à Ducati, Honda et Yamaha et selon que le Brésil sera ou pas dans les temps, un sixième moteur.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de