La pole pour Salom, les honneurs pour Masbou



Après 2 courses conclues au pied du podium et une avance au championnat qui s’est réduite à 9 points, Luis Salom a obligation de réagir ce week-end en Malaisie.

Le pilote KTM a rempli une première partie de sa mission en s’adjugeant la pole position, la première depuis 7 Grand Prix. Sans avoir survoler la séance, le majorquin a fait preuve de maitrise en améliorant à plusieurs reprises sa propre référence pour conserver l’avantage et obtenir le droit de s’élancer de la pole position pour la 3ème fois de sa carrière.

Le reste de la 1ère ligne, en revanche, constitue une belle surprise puisque Alexis Masbou a parfaitement su décrypter des conditions de pistes très délicates pour aller chercher un sensationnel 2ème temps. Patient en début de qualification, alors que le tracé malaisien était encore humide, l’albigeois ne s’incline que pour 118 millièmes de seconde face au leader du championnat. Le français était déjà parti de la 1ère ligne lors du GP de République Tchèque, il en avait profité pour partir avec le groupe de tête et avait obtenu le meilleur résultat de sa saison avec une 6ème place. Il saura donc exactement quoi faire demain…

Surprenant encore, que de voir une 2ème FTR-Honda au premier rang de la grille de départ, avec un Niccolo Antonelli étincelant. Le pensionnaire de l’équipe Gresini s’offre le meilleur résultat de sa jeune carrière en qualification avec cette 3ème place.

Si Luis Salom est parvenu à répondre présent dans ces conditions particulières, ses deux rivaux pour la couronne mondiale ont obtenu des résultats décevants. Alex Rins, qui a concédé près d’une demi-seconde au leader du championnat, peut s’estimer heureux de pouvoir s’élancer dimanche de la 2ème ligne, avec le 6ème temps à son actif.

Pour Maverick Vinales, les premiers mètres de courses seront encore plus délicats puisque le vainqueur du GP de France cette saison a échoué en 9ème position de la qualification.

Après avoir découvert le circuit de Sepang hier, Livio Loi a réalisé la 16ème meilleure performance de la qualification.

Alan Techer, pour sa part, gardera un sentiment de déception à l’issue d’une qualification lors de laquelle il a figuré à la première place un bon moment, ayant été le premier à attaquer le chrono avec des pneus slicks. Malheureusement pour le tricolore, lors de l’emballage final, le français n’a pas pu aller chercher les derniers dixièmes de seconde qui auraient pu lui permettre de figurer au moins dans le top 20.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de