Le point sur les pénalités distribuées depuis le début de l'année.



Le Grand Prix de Malaisie à Sepang a été l’occasion d’une généreuse distribution de pénalités de la part de la Direction de Course.

Marc Marquez, bien sûr, a défrayé la chronique, mais Pol Espargaro, Sandro Cortese et Maverick Vinales sont également repartis de Sepang avec un capital de points diminué.

C’est l’occasion de faire le bilan des pénalités distribuées depuis le début de l’année et de rappeler l’arsenal des sanctions, et leurs conséquences, à disposition de la Direction de Course.

Dani Rivas : suspension de 2 courses (Silverstone)
Alan Techer  : recul de 6 places sur la grille (Indianapolis)
Marc Marquez : 3 points (Silverstone et Aragon)
Maverick Vinales : 2 points (Catalunya et Sepang)
Ricky Cardus : 2 points (Misano)
Alessandro Tonucci  : 2 points (Aragon)
Hector Barbera : 1 point (Assen)
Andrea Dovizioso : 1 point (Assen)
Andrea Iannone : 1 point (Brno)
Sandro Cortese : 1 point (Aragon)
Pol Espargaro : 1 point (Sepang)
Rafid Topan Sucipto : 1 point (Jerez) 

3.2.1 Définition et application des sanctions (extrait du réglement MotoGP)

– avertissements : peuvent être privés ou publics.
– points de pénalité Peut-être infligé par la Direction de Course à un coureur entre 1 et 10 points.
Ces points s’accumulent au cours d’une saison. Des sanctions automatiques s’appliqueront à un pilote qui accumule des points comme suit :
 4 points – départ de la prochaine course de la dernière position sur la grille
 7 points – départ de la prochaine course de la voie des stands
10 points – disqualification de la participation à la prochaine manifestation (ou des résultats de la course si cela arrive lors de la dernière course de la saison). Le compteur de points est remis à zéro après que le pilote atteint 10 points et est disqualifié. Les points ne sont pas maintenus pour la saison suivante.

– amendes : Jusqu’à 50’000€
– changement de position : Le coureur doit reculer du nombre de place(s) indiquée(s) par la Direction de Course.
– passage par la voie  des stands : cf. Art. 1.19.
– pénalités de temps : imposition de temps affectant le résultat réel du coureur jusqu’à 2 minutes et annulation de temps.
– pénalité de position sur la grille de départ : recul d’un certain nombre de place(s) lors de la prochaine course.
– disqualification : entraîne la disqualification d’une manifestation, des séances d’entraînement (drapeau noir, drapeau noir avec rond orange) d’une course (drapeau noir, drapeau noir avec rond orange) ou du classement de ces dernières.
– retrait de points du  championnat : perte des points de courses du Championnat déjà disputées.
– suspension : perte des droits à participer aux épreuves du Championnat. Peut être appliquée à une ou plusieurs courses.
– exclusion: perte définitive de tous les droits de participer à toutes les activités placées sous le contrôle de la FIM.

A bon entendeur…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de