Phillip Island : Bridgestone s'inquiète et donne des consignes !



Comme on a pu le constaté durant la première journée d’essais, le « resurfaçage » du circuit de Phillip Island, qui a eu lieu durant en décembre dernier, offre plus de grip et a immédiatement faire descendre les chronomètres dans toutes les catégories. 

Tous les pilotes en sont ravis et ce n’est pas Jorge Lorenzo qui dira le contraire: » la nouvelle surface est très bonne donc c’est un vrai plaisir de piloter la M1 ici. Le nouveau bitume a plus de grip et moins de bosses.« 

 

Seulement, le dernier virage du circuit australien, « Swan Corner », est celui qui engendre la plus haute température de pneu arrière de toute la saison, et si les pneus tendres unanimement utilisés en FP1 (et majoritairement en FP2) ont donné de très rapides chronos, Bridgestone s’inquiète de leur fiabilité sur la durée de la course et a donné des consignes à tous les pilotes: » Nous avions prévu que le nouveau revêtement du circuit aurait le potentiel d’être encore plus difficile pour les pneus, donc nous avons analysé les pneus utilisés par les pilotes aujourd’hui pour voir si c’était le cas. Notre analyse montre que le revêtement est encore plus agressif pour les pneus donc nous avons décidé que les pilotes pourraient encore utiliser le plus tendre des slicks arrière pour les séances restantes et la qualification mais, pour la course, nous avons décidé que tous les pilotes utiliseraient le plus dur des slicks arrières disponibles.« 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de