Phillip Island : La course Moto2 sera probablement écourtée



Mauvaise surprise pour Dunlop ce vendredi lors des essais libres du GP d’Australie. Confronté à une usure très importante et à plusieurs crevaisons, le manufacturier unique de la Moto2 a repris ses nouvelles gommes aux concurrents pour éviter tout accident… Or il semble que les solutions de replis aboutissent toutes à une réduction de la distance de la course.

Pour l’épreuve de Phillip Island, Dunlop propose aux équipes de la Moto2 un nouveau pneumatique asymétrique arrière, répondant au nom de code 067. L’objectif, est de bénéficier d’une gomme plus dure sur le flanc gauche qui supporte une très forte montée en température dans la section finale du tracé australien, en y associant un composant plus tendre sur le flanc droit pour rester efficace dans les courbes à droites. En terme de performances, ce pneu qui avait été testé par Esteve Rabat et Nico Terol lors de la présentation du GP d’Argentine semble donner satisfaction.

Aujourd’hui, en revanche, 3 concurrents sont rentrés aux stands avec des enveloppes montrant d’importants arrachements, aboutissant à des pertes de pression. Nico Terol en a fait l’expérience, ainsi que Mattia Pasini, respectivement sur une Suter et une Speed-Up qui, habituellement, sont des machines plutôt économes avec leur monte pneumatique. D’où un certain sentiment d’inquiétude qui a gagné les équipes, puis le manufacturier lui-même.

Au micro de Michel Turco sur Eurosport, Clinton Howe (qui supervise les activités Dunlop sur les GP) a évoqué une montée en température plus importante que prévue. Dans un soucis de sécurité louable, il a été décidé de reprendre ces nouveaux pneus aux concurrents en les remplaçant par un produit plus ancien afin de proposer, malgré ce problème, 2 types de gommes pour la suite du week-end.

Or, d’après nos informations, il existe un doute sur la capacité des 2 autres types de pneus arrières acheminés en Australie à tenir la distance de course. Dans le meilleur des cas, l’enveloppe la plus solide ne résisterait qu’une vingtaine de tours, alors que la course est prévue pour en faire 25.

Il serait donc question que lors de la 3ème séance libre, on autorise de nouveau l’utilisation du nouveau pneu Dunlop 067, afin de vérifier si les déconvenues subies aujourd’hui ne soient pas la conséquence de réglages spécifiques ou du pilotage d’un concurrent en particulier. Si tel est le cas, l’incident sera clos. En revanche, si le même phénomène se reproduit, il faudra sans aucun doute utiliser l’une des 2 autres gommes disponibles sur place. L’issue passerait alors inévitablement par une réduction significative de la distance de l’épreuve, on évoque pour l’heure un total de 19 tours.

Faute de pluie annoncée d’ici dimanche, la direction de course et le manufacturier seront bien obligés de se mouiller…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-vous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de