Marquez repousse les limites de l'improbable et relance Lorenzo et Pedrosa pour le titre

Hier, en raison des problèmes causés par la dégradation prématurée des pneumatiques Bridgestone au contact du nouvel asphalte de Philip Island, la Direction de course décidait de modifier le format du Grand Prix d’Australie en imposant une course flag to flag et en la réduisant d’un tour (lire ici).

Ce matin, après de nouveaux problèmes rencontrés lors du warm-up, de 26 tours, la course passait à 19 avec l’obligation, pour les pilotes, de s’arrêter entre le neuvième et le dixième pour changer de moto (lire ici).

Le premier à rentrer était Dani Pedrosa qui, à cette occasion, était le premier à commettre une erreur.

En effet, les images semblent montrer qu’il aurait excédé la vitesse autorisée (60km/h) au franchissement de la ligne blanche de la pitlane. La sanction ne se faisait pas attendre puisqu’il se voyait obligé de rendre une position.

Au tour suivant, c’est Jorge Lorenzo qui rentrait et stupeur, Marquez continuait son chemin, erreur du pilote ou de son panneauteur, l’histoire nous le dira. Le leader du Championnat du Monde se voyait alors montrer le drapeau noir. Disqualifié pour ne pas s’être arrêté, Marquez perdait donc 25 points.

Toutefois, l’histoire pourrait ne pas s’arrêter là pour l’Espagnol qui reprenait la piste de manière extrêmement agressive et venait taper Jorge Lorenzo. Par chance, les deux pilotes restaient sur leurs roues.

Il faudra voir si oui ou non, la Direction de course s’emparera de cette manœuvre où certes, Marquez n’a pas coupé la ligne droite mais où, en revanche, par son pilotage, il semble avoir mis l’intégrité physique de ses adversaires en danger, ce qui pourrait constituer une infraction à l’article 1.21.2 du règlement FIM qui stipule que « Les coureurs doivent conduire d’une manière responsable qui ne  représente aucun danger pour les autres compétiteurs ou participants,  soit sur la piste ou dans la voie des stands. Toute infraction à cette  règle sera sanctionnée par l’une des pénalités suivantes : points de  pénalité – amende – changement de position – passage par la voie  des stands – pénalité de temps – recul d’un certain nombre de  place(s) sur la grille de départ de la prochaine course – disqualification  retrait de points au Championnat – suspension ».

On rappellera que Marquez a déjà reçu trois points de pénalité et qu’à partir de quatre, il devrait s’élancer du fond de la grille.

Lorenzo conservait la tête et avant qu’il ne soit disqualifié, Pedrosa passait Marquez pour prendre la seconde position.

A ce moment, Pedrosa se voyait obligé de rendre une place et donc, de laisser repasser Marquez qui, dès le tour suivant, devait rentrer au stand.

Une chance pour l’Espagnol puisque s’il avait été derrière Marquez, il aurait dû attendre le groupe de Crutchlow, Rossi et Bautista pour pouvoir rendre une place.    

C’est finalement Lorenzo qui s’impose au bout d’une course folle, décousue et dangereuse.

Grâce aux boulettes de Marc Marquez, l’Espagnol revient à 18 points du leader du Championnat du Monde.

Son championnat est donc relancé et c’est aussi le cas, bien que dans une moindre mesure, de celui de Pedrosa qui revient à 34 points.

Loin derrière, c’est Valentino Rossi qui prend la troisième place en venant à bout de Cal Crutchlow et d’Alvaro Bautista.

Bradley Smith est sixième, il devance Hayden et Andrea Iannone qui s’est payé le scalp d’Andrea Dovizioso.

Randy de Puniet, qui aura connu un excellent week-end, est dixième et premier CRT.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de