RedBull Rookies Cup : deux Français sélectionnés et gonflés à bloc !



Depuis vendredi nous connaissons les noms des deux français qui rejoindront Corentin Perolari dans les paddocks de la RedBull Rookies Cup : Enzo Boulom et Lyvann Luchel. Nous sommes revenus avec eux sur les trois jours vécus afin d’avoir leurs réactions sur une sélection qui pourrait lancer leur carrière respective.

Le vice-champion de France, Enzo Boulom, se présentait à sa troisième et dernière participation possible à cette épreuve. Ainsi, la pression était compensée par l’expérience déjà acquise auparavant. Le second, Lyvann Luchel faisait quant à lui figure de rookie parmi les Rookies puisqu’il s’agissait de sa première tentative. Tous deux accompagnés par Kenny Foray, envoyé par la FFM, Enzo passait dans le groupe dit des « européens » dès le mercredi, tandis que Lyvann avait l’étiquette de Martiniquais collé à son nom et devait attendre le jeudi pour montrer ce dont il est capable. 

« Pas le temps de me poser des questions sur les pneus ou sur les suspensions trop molles; il faut y aller! » raconte Enzo. En oubliant de la sorte ses craintes, il réalisait de bons chronos et figurait parmi les meilleurs de la première journée, ce qui le qualifiait pour la finale. Ça passait également pour le jeune Martiniquais, pour qui être en finale était déjà une très belle récompense.

« Le lendemain, avec les cinquante restants, il y avait un niveau de folie ! Donc j’ai fait de mon mieux, tout en respectant les consignes de la RedBull : ne pas tomber ni prendre des risques inconsidérés » racontait-il après cette journée déjà riche en émotions.
Enzo décidait d’user d’un peu plus de tactique lors de la dernière journée. « Je me méfie d’un Hollandais que j’avais repéré et qui était très rapide en prenant des aspirations. Je choisis de partir en tête et de forcer tout seul, en pensant que ce sera vu et apprécié. Au final, il fera 1.46.3 et moi 1.46.1 dans mon dernier tour. » Tous les pilotes donnaient alors le meilleur d’eux-mêmes et n’avaient plus qu’à croiser les doigts durant les longues heures d’attente.

Vient alors le moment tant attendue, l’annonce des douze sélectionnés parmi les cinquante présents en début de journée. Enzo confiait alors « Les premiers noms des sélectionnés sont prononcés puis arrive le mien. Je ne comprends pas et ne crois pas que je sois sélectionné. Je n’explose pas de joie. C’est seulement sur le chemin du retour que je comprendrai réellement ce que cela implique. »
Quant à Lyvann, sa réaction est un peu plus communicative. « Trop content de représenter la France et mon île, la Martinique, même si aujourd’hui la somme de travail qui m’attend pour être prêt pour la Redbull est considérable. »

Deux français conscient du travail qui les attend afin d’être au meilleur de leur forme avant de rejoindre Corentin Perolari, et espérons-le Simon Danilo, au sein de la famille RedBull.

Stay Tuned !

Propos d’Enzo Boulom recueillis par notre partenaire Pit-Lane.Biz à retrouver intégralement ici

Retrouvez nous sur twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de