Alexis Masbou : "On a progressé tout le week-end".



Loin du groupe de tête avec lequel il avait bataillé en Malaisie, Alexis Masbou a néanmoins fourni  en Australie l’une des ses plus belles courses de la saison. Après des essais difficiles, un premier tour catastrophique, l’albigeois a passé en revue plus de la moitié du peloton pour arracher la 10ème place.

GP-Inside : Alexis, que s’est-il passé durant le premier tour ? Tu as oublié de démarrer ?

A.M :  » Absolument pas, j’avais même un plan de bataille pour les premiers virages, mais ça c’est pas passé du tout comme prévu ! Je voulais passer à l’extérieur du premier virage mais je me suis fait enfermer. En arrivant à l’épingle à droite, j’ai vu Oliveira en perdition et j’ai bien failli en tirer profit. Mais pour l’éviter, toute une partie du peloton s’est rabattue sur ma trajectoire, j’ai été obligé de freiner en ressortant de l’épingle. Je me suis retrouvé sur le mauvais rapport, je me faisais dépasser de tous les cotés, un vrai cauchemar ! Je me suis même demandé un moment si ma moto n’avait pas un problème. J’ai terminé le premier tour en 24ème position… » 

GP-Inside : Dans ces moments-là, on n’a pas envie de rentrer au stand et de retourner à la maison ?

A.M: « Non, il faut rester concentré, la preuve : dès le deuxième tour, j’ai tout de suite trouvé un très bon rythme, et ça m’a permis de doubler plusieurs adversaires. Je suis vite revenu sur le 2ème groupe, et à partir de là, ça a été de la très grosse bagarre ! Il y  avait une KTM officielle, celle de Ajo également. J’ai pris la 9ème place et j’ai essayé de m’échapper mais c’était impossible, je me faisais reprendre dans la ligne droite à chaque fois. Je finis 2ème du groupe derrière, Ajo… Je suis resté derrière lui avant le dernier virage parce que je savais que, même en ressortant devant, il me dépasserait. Donc j’ai préféré utiliser son aspiration pour assurer la 10ème place ». 

GP-Inside : Que faut-il retenir de cette course te concernant ?

A.M : « Je retiens qu’on a eu un très gros rythme. Lors de ma remontée, je réalise le 6ème meilleur temps en course, plus vite que Rins ! Le problème, c’est de trouver un moyen de rester avec le groupe de tête dès le début de course, c’est toujours là que c’est le plus intéressant. Après, même si c’est sympa de se bagarrer en piste, ça reste de frustrant de se battre pour une 9ème ou une 10ème position. L’autre point qu’il faut retenir, c’est la progression constante que l’on a pu obtenir tout au long du week-end. Vendredi après-midi, on finit la séance avec le 21ème temps, et en course, je fais le 6ème chrono, ça prouve que l’équipe a bien travaillé sur la moto, et que j’ai bien bossé sur mon pilotage ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-vous sur Twitter

 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de