Particularités du circuit de Motegi.



Pas la peine de tergiverser, Twin Ring Motegi est LE circuit Honda! 

Il appartient à Honda et c’est là que les RC213V sont mises au point.
C’est le circuit le plus « on/off » du championnat et ce n’est donc pas un hasard si les Honda MotoGP excellent dans ce domaine.
Sept fortes accélérations (point fort des Honda) et six forts freinages (point faible des Yamaha) devraient suffire à reléguer ces dernières aux oubliettes…
Les freinages sont d’ailleurs tellement exigeants que Motegi est le seul circuit où le règlement autorise le montage de disques carbone plus puissants et/ou endurants.

2.4.4.3 Freins.

2) Dans la classe MotoGP, les disques de frein en carbone doivent être d’une dimension pour un diamètre externe de 320mm et seuls 2 choix standard de masse de disque sont autorisés.
Une exception peut être apportée par la Direction de Course pour certains circuits, uniquement pour des raisons de sécurité. L’exception permet l’utilisation d’une spécification de disque supplémentaire qui peut être d’un diamètre différent et/ou d’une masse différente comparée aux disques standards.
Le(s) circuit(s) permettant cette exception sont pour l’instant : Motegi (Japon).

Si cela ne suffisait pas, les 30 changements de vitesses par tour (à comparer aux 14 de Phillip Island) devraient encore donner un avantage supplémentaire aux motos orange, les boîtes « seamless » des Yamaha étant plus lentes et ne fonctionnant que dans un seul sens (ndlr: accélération), selon les propres dires de Valentino Rossi.

Et s’il existait encore un doute, les problèmes de consommation des Yamaha sont attendus avec plus de crainte que jamais chez les hommes de la marque aux diapasons; cartographie « pauvre » et puissance diminuée sont à l’ordre du jour…

Bref, sur le papier, il n’existe aucun doute: un énorme avantage technique est accordé aux Honda.

Sur le plan des pilotes non-plus, d’ailleurs; Dani Pedrosa y a gagné les deux dernières éditions et Marc Marquez y a fait une victorieuse remontée météorique, l’année dernière en Moto2, après avoir oublié d’enclencher la première sur la grille de départ.

Pour le spectacle, espérons juste que l’adage « en course, rien n’est jamais écrit d’avance »  se révèle juste car, sinon, on risque bien de s’y ennuyer fort, et de voir Marc Marquez couronné sur les terres de son employeur.
Gardons donc espoir; d’ailleurs, avec deux typhons actuellement en approche sur le Japon, rien n’est vraiment impossible… 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de