Jorge Lorenzo entretient l’espoir au terme d’une course parfaite !



Motegi, c’est le jardin des Honda et s’y faire battre par une Yamaha n’est jamais très agréable pour le constructeur de Tokyo.

Mais quand, en plus, la victoire de l’ennemi ne souffre pas la moindre petite contestation, la pillule est d’autant plus dure à avaler.

Ce scénario, le pire, c’est celui que Lorenzo vient d’infliger à ses adversaires en s’imposant au terme d’une course parfaite en menant les 24 tours de bout en bout.

Auteur d’un bon départ avec un pneu extra-soft, il emmenait Valentino Rossi dans sa roue et chez Yamaha, on espérait que l’Italien devienne l’allier de son équipier.

Malheureusement pour eux, il se ratait une première fois et devait laisser les pilotess Repsol le passer et le tour suivant, il se ratait pour la seconde fois et chutait à la dixième position.

Tour après tour, sous les coups de « martillo » de Jorge Lorenzo, Pedrosa cédait et laissait les leaders du Championnat du Monde s’expliquer à deux aux avant-postes.

Mais parler d’explication est probablement exagéré puisqu’après la mi-course, Lorenzo n’a jamais laissé le moindre espoir à son adversaire.

Il s’impose de maîtresse façon et se présentera à Valence avec 13 unités de retard sur Marc Marquez.

Derrière, Pedrosa conserve la troisième place en devançant sans aucune difficulté les pilotes satellites Honda, Alvaro Bautista et Stefan Bradl.

Rossi, au prix d’une belle remontée, termine devant Crutchlow et Smith.

Chez Ducati, c’est Hayden (9ème) qui devance Dovizioso (10ème), quant à Iannone, il termine sur une décevante quatorzième place.

Après l’impressionnante chute d’Espargaro, lâché par ses freins, c’est Colin Edwards qui termine premier pilote CRT devant Randy de Puniet.   

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de