La guerre de trois aura bien lieu !



Au terme d’un Grand Prix totalement dément, trois pilotes viseront le titre de champion du monde Moto3. Et cerise sur le gâteau, Luis Salom, Maverick Vinales et Alex Rins auront chacun les mêmes chances, puisque le titre reviendra à celui qui gagnera l’épreuve…

Il croyait sans doute avoir tout perdu, lorsque, au 9ème tour, Luis Salom perdait le contrôle de sa KTM et terminait sa trajectoire dans le bac à gravier. Ce GP du Japon était déjà mal parti pour le leader du championnat, fauché dès le 3ème virage par Isaac Vinales. Lancé dans une remontée désespérée, Salom est donc parti à la faute et a finalement abandonné pour la 1ère fois depuis sa dernière visite à Motegi l’an passé. A cet instant, le pilote KTM, se retrouvait 3ème du championnat virtuel, dépassé par Rins, alors 2ème, et Vinales qui menait alors les débats. En dépit de l’évolution des positions de Vinales, Rins et Marquez, Salom restait le grand perdant du week-end…

Et puis il y eut le 16ème tour, la chute de Alex Rins en entrant dans la ligne droite des stands. A cet instant précis, le rôle du grand perdant changeait soudainement de main, pour atterrir entre celles du pilote Monlau. Car quelle que soit la marche du podium sur laquelle il serait monté, Alex Rins allait se retrouver en position de force pour aborder la dernière manche du championnat. Visiblement contrarié par la présence de son coéquipier, Alex Marquez, dans la bagarre pour la victoire, Rins s’est écarté de la trajectoire, et n’a jamais pu corriger sa faute. Alors qu’il allait hériter de la première place du championnat avant l’ultime joute, le Barcelonais abonne et se retrouve 3ème du classement, avec le même déficit de 5 points qui était le sien en arrivant au Japon.

Lorsque Maverick Vinales déclarait à la presse que le titre se jouerait dans le dernier virage du GP de Valence, les observateurs voulaient y voir les mots d’un pilote en mal de victoire refusant de baisser les armes. La situation du pilote Laglisse était bien délicate en arrivant au Japon. Avec 22 points de retard, Vinales n’avait comme seule ambition que de rester dans la course au titre jusqu’à Valence. Espérait-il secrètement un miracle ? Toujours est-il qu’il a eu lieu. Encore battu, cette fois par Alex Marquez, Maverick Vinales reste indéniablement le grand vainqueur du GP du Japon. A Valence, il aura sa chance, tout comme ses deux rivaux.

Luis Salom débutera donc la dernière course de l’année avec 2 points d’avance sur Vinales, et 5 sur Rins. Dans ce contexte, la problématique est simple : celui qui gagne sera champion !…

Sauf que depuis dimanche dernier, un 4ème garçon s’est invité dans le clan des vainqueurs, Alex Marquez. Dégagé de toute pression, ses chances de succès à Valence ne sont pas négligeables. Si tel est le cas, il nous faudra sortir les calculettes.

Stay tuned !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de