Moto3 : Rins favori dans "le milieu"



Dimanche prochain, à 11h00, les concurrents de la catégorie Moto3 s’élanceront pour la dernière épreuve de la saison. 24 tours plus tard, nous connaitrons le nom du champion du monde 2013. Nous avons cherché à savoir qui était le favori auprès de ceux qui sont, chaque week-end de Grand Prix, à leur contact : les pilotes, les responsables d’équipes, les observateurs diverses et variés…

La couronne mondiale est encore convoitée par 3 pilotes : Luis Salom, Maverick Vinales, et Alex Rins. Celui qui s’impose, sera sacré champion. Si un autre concurrent venait à remporter cette course, il faudrait alors calculer. Quoiqu’il arrive, ce genre de course éveille logiquement l’intérêt de tous les amateurs de compétition, au premier rang desquels les pilotes eux-mêmes et tous ceux qui gravitent de près ou de loin dans l’univers des GP.

Nous avons donc interrogé nos connaissances dans “le milieu”, et le nom qui revient le plus souvent, à notre grande surprise il faut bien le concéder, c’est celui d’Alex Rins. Le pilote de l’équipe Monlau compte moins de succès que ses rivaux avec 6 victoires à comparer aux 9 de Salom et aux 11 de Vinales. Il a également moins fréquenté les podiums puisqu’il y a été convié à 14 reprises, contre 22 à Salom et 29 pour Vinales. Il est enfin celui qui a enregistré le moins de meilleur tour en course parmi les 3 pilotes en lutte pour le titre.

Oui, mais voilà, Alex Rins est surtout le plus jeune du trio, et se montre plutôt précoce. A Valence, le Barcelonais de 17 ans négociera son 33ème départ en Grand Prix. Du haut de ses 22 printemps, Salom passerait presque pour un vieux briscard avec ses 76 départs, alors que Vinales (18 ans) approche de la cinquantaine de GP disputés. Voilà pour l’aspect statistique.

Ceux qui les fréquentent à chaque épreuve vont plus loin. Pour Mike Di Meglio, champion du monde en 2008, Alex Rins est le favori de cette course au titre. Avis partagé par Laurent Fellon qui voit en Rins le pur produit de la filière Alzamora, avant d’ajouter : « à son âge, il a déjà une science de la course qui va lui permettre de gagner ». Alexis Masbou, qui bataille avec eux en Moto3, est particulièrement bien placé pour émettre un avis. Selon lui Rins « est le plus rapide des trois, et aussi celui qui le mérite le plus». Cette notion de « mérite » évoquée par l’albigeois révèle la perception plutôt positive que le paddock a envers Alex Rins, alors qu’elle est plus nuancée envers le sulfureux Luis Salom et assez neutre à l’intention du discret Maverick Vinales. Randy De Puniet le résume parfaitement : «J’aime bien le garçon, il est simple, bien élevé, et il va très vite !».

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de