Dominique Aegerter : Même les héros ont parfois besoin d'une révision!



Dominique Aegerter, vous connaissez?

Bien sûr, car le garçon est surtout célèbre par son incroyable série ininterrompue de 32 courses de Moto2 « dans les points », ainsi que par ses départs « canons » qui lui assurent généralement de se battre dans les 5 premiers de la course, quelque soit sa position sur la grille de départ.

Ce que vous savez sans doute moins c’est que ce pilote est toujours d’une politesse extrême, n’hésitant pas à aller saluer chaque personne, connue ou inconnue, qui rentre dans son box, avec le sourire en plus, ce qui ne gâche rien.

Il s’agit, en résumé, d’un pilote à la fois très solide et très agréable, en passe d’atteindre son objectif de finir dans le Top 5 du championnat du monde, et ce malgré le double handicap d’un team en reconstruction complète durant l’hiver dernier, et d’une monture un peu trop sensible aux réglages par rapport à sa concurrente germanique.
L’homme était donc déjà une valeur sûre avant d’arriver à Motegi. Là, il y est devenu un héros. Sa chute a été occultée par le carambolage des favoris du championnat. Une chute bête, comme toutes les chutes. Un pilote, peu habitué à se trouver dans le groupe de tête, qui se rabat sans voir le pilote suisse qui arrivait plus vite et le bilan est lourd; épaule déboîtée et moto pour le moins froissée.

Fin de la série des points marqués? A voir, car la nouvelle procédure de départ a laissé quelques petites minutes au team pour réagir.
Fred Corminboeuf, team manager de l’équipe Technomag-CarXpert, le raconte très bien, et en détail, sur sa page Facebook; une détermination extraordinaire du pilote et une réaction sans faille du team (moto remise en état en moins de 5 minutes pendant la mise en place de la grille de départ) leur ont permis de réaliser un véritable exploit.

La suite, que Fred Corminboeuf ne décrit volontairement pas, c’est la 8ème place de Dominique Aegerter à l’arrivée, perpétuant ainsi sa chevauchée ou série fantastique.
Mais une fois l’acte de bravoure passé, le problème, c’est que cette fameuse épaule, à force de se déboîter (surtout en cross, d’ailleurs), le fait de plus en plus facilement.

Dominique Aegerter a donc sagement pris la décision de se faire opérer juste après le Grand Prix de Valencia, le mardi 12 novembre, pour être précis.
Il sera ensuite en convalescence, épaule immobilisée, puis en rééducation, pendant deux mois, ce qui devrait lui permettre de remonter sur une moto vers la mi-janvier, et d’être à son meilleur niveau le 11 février pour les essais IRTA à Valencia.

En attendant, le sympathique pilote aura évidemment à cœur de poursuivre son incroyable série sur les terres valenciennes, dès ce week-end, ainsi que de conserver sa cinquième place au championnat du monde, face à un Tom Luthi en pleine ascension après son début de saison retardé, voire à un irrégulier Takaaki Nakagami, capable du meilleur comme du pire.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de