Anthony Dumont prend le tremplin de la coupe Yamaha pour s’essayer en CEV



On sait que la Coupe YZF-R, lancé par le duo Zarco-Fellon, facilite largement l’accès à la compétition à tous. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle fait également office de véritable tremplin vers les meilleures compétitions.

La preuve en est avec Corentin Perolari, vainqueur de la coupe en 2012, puis sélectionné en RedBull Rookies Cup l’année suivante. L’histoire pourrait bien se répéter cette année, dans le championnat le plus formateur aux Grands-Prix : le CEV Moto3.

Anthony Dumont est le dernier vainqueur de la Coupe Yamaha, et nous raconte : « Suite à mes résultats de cette année, j’ai fait connaissance de Michel Escudier et Jean Marc Perrut (NDLR : Team PMS) via Laurent Fellon et Johann Zarco. Du coup j’ai fait une pige à Lédenon au mois de juin en championnat FSBK Moto3 où je me suis bien qualifié pour une première sur ces motos au châssis super rigide. En première course j’ai eu un souci technique alors que j’étais deuxième et lors de la deuxième course, après avoir mené les trois quarts de la course je fini deuxième derrière Jules Danilo. »

Une belle performance donc, derrière celui qui vient de signer en championnat du monde. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, cette même équipe lui a proposé de passer une étape supplémentaire, en l’emmenant dans le très relevé championnat d’Espagne, dès ce week-end.

A lui maintenant de saisir l’opportunité de se faire remarquer et d’écrire la suite de l’histoire ce week-end à Valence, même si elle ne se fera pas forcement en Moto3.
« Je suis peut-être un peu trop lourd pour cette catégorie et voire même un peu trop vieux. Pour moi l’idéal serait le Supersport car j’aime vraiment ces motos et je pense pouvoir faire de bons résultats ! D’ailleurs je vais participer à une sélection le 23 novembre à Carole auprès de la FFM, de Yamaha France et de ZF GrandPrix. En fonction de ça je pourrais avoir un budget alloué pour rouler l’année prochaine en Supersport français. »

En plus de proposer une compétition accessible, Yamaha France continue de soutenir leur champion l’année suivante, peu importe le choix de la marque, comme nous le confiait Eric de Seynes.

Stay Tuned !
Rejoignez-nous sur facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de