Louis Rossi vers un nouveau souffle



Louis Rossi a achevé sa première saison en Moto2 à une décevante 25ème position. Les chemins du français et de l’équipe Tech3 se sont séparés au soir du GP de Valence. Depuis, Louis a signé chez SAG et roulera en 2014 sur une Kalex qu’il a découverte en fin de semaine à Jerez. Un prise de contact prometteuse avec un 10ème à la clé (voir ici), et un hiver à la fois serein et studieux qui s’annonce. Il nous livre son sentiment.

 

GP-Inside : Louis, le moins qu’on puisse dire c’est que la semaine qui vient de s’écouler a été riche en rebondissements pour toi, c’est aussi le sentiment que tu as ?

Louis Rossi : « C’est sûr oui ! J’ai vécu la semaine passée dans le doute, le stress de savoir si j’allais finir par trouver un guidon ou pas. Et puis en quelques jours, voire en quelques heures, j’ai signé 2 accords : un premier avec Zelos, et ensuite un autre avec l’équipe SAG qui m’assure un guidon pour la saison prochaine ».

 

GP-Inside : Comment s’est passé le premier contact avec la Kalex ?

Louis Rossi : « Plutôt bien, je me suis senti à l’aise dès les premiers tours de roue. En fait ca va dans la continuité de ce que j’avais ressenti lors du dernier week-end de course avec la Mistral. J’avais retrouvé un peu de confiance en moi, et tout ça grâce à une façon de travailler un peu différente. J’ai donc poursuivi sur le même axe de travail, trouver de la confiance pour entrer fort dans les virages, pouvoir bien me placer pour anticiper au maximum les phases d’accélération. Ca se révèle de plus en plus payant et j’ai trouvé sur la Kalex la confiance qui me manquait depuis longtemps. Avant d’exploiter vraiment la moto, on a passé 2 jours à balayer toutes les possibilités de réglages pour essayer de trouver ce qui me plaisait le plus, en jouant sur l’assiette de la moto, sur les suspensions, les ressorts. On a débroussaillé toute la palette de solutions que la moto peut m’offrir. A la fin, j’ai réussi à faire un beau chrono sans prise de risque excessive, donc c’est très positif »

 

GP-Inside : Quelle est la suite des évènements te concernant ?

Louis Rossi : « On va faire un autre roulage lundi à Valence, ce qui est très bien parce que cela va me permettre d’accumuler encore plus de kilomètres. Ensuite on ira à Almeria à la fin du mois de novembre.  Je suis très content de pouvoir rouler car je pense que je dois encore faire évoluer ma position sur la moto, et ce sont les conditions idéales pour faire ce genre de travail. L’important à mes yeux est d’avoir été en mesure de montrer sur ces 2 jours que je pouvais évoluer sur un rythme solide et maintenant on va se tourner vers des détails, mais ce qu’on a fait est déjà pas mal du tout »

 

GP-Inside : C’est pas trop dur d’enchainer, la tournée asiatique, le dernier GP, et dans la foulée les essais avec une nouvelle équipe, une nouvelle moto ? On n’aurait pas plus envie de se poser un peu ?

Louis Rossi : « Moi j’ai surtout envie de manger des kilomètres, et je pense que je vais en manger pas mal entre Valence et Almeria. La seule chose que j’ai à l’esprit en ce moment c’est de rouler sur la Kalex, encore et encore… Apprendre à travailler avec ma nouvelle équipe, instaurer une bonne ambiance entre nous tous. Tout s’est très bien passé à Jerez mais il ne faut pas se relâcher parce qu’il m’est arrivé de faire de bons débuts et de me perdre un peu par la suite. On a du travail devant nous, je suis bien conscient que je ne vais pas passer de la 25ème place au rôle du Messie en 2 journées d’essais. Dans le même temps, je ressens aussi le besoin de faire une petite pause parce que la saison a été très éprouvante, donc un petit break ne fera pas de mal ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de