Australie, Moto2, le duel : Bradl reprend la tête mais c’est encore une fois Marquez qui impressionne.



On aurait pu croire qu’avec la sanction de la Commission de course à l’encontre de Marquez, Stefan Bradl reprendrait un peu ses aises en tête du classement provisoire du championnat du monde Moto2.

Et pourtant, au lendemain de ce Grand Prix, l’Allemand n’a pu prendre que 3 petits points d’avance sur le pilote espagnol. La faute au talent de Marquez qui, sur le seul premier tour, a pu remonter pas moins de 22 pilotes. Une performance époustouflante qui, si l’on en croit des sources proches du pilote Repsol, aurait fini de le convaincre de s’aligner en MotoGP la saison prochaine.

Stefan Bradl, qui a très vite pris la course à son compte, n’a pas pu venir à bout de De Angelis et en conséquence, il repart à la maison avec les points de la seconde place. Il aurait d’ailleurs pu tout perdre puisqu’en fin de course, dans une ultime tentative de dépassement, il touchait le pilote de Saint Marin à l’arrière mais il réussissait tout de même à rester sur ses roues.

Stefan Bradl : « J’ai immédiatement remarqué que je pouvais aller plus vite que les gars devant moi. C’est pourquoi, après les avoir observés, j’ai décidé d’attaquer et de prendre les devants. Je savais aussi qu’Alex (DeAngelis) pouvait terminer fort car il avait chaussé les pneus les plus durs. Je m’attendais à son attaque dans le dernier tour, j’ai voulu répliquer mais quand j’ai voulu l’attaquer, je l’ai touché et au final, je suis heureux d’avoir fini la course. J’aurais aimé gagner, mais nous avons repris la tête du championnat et nous verrons comment ça se passera en Malaisie. »

Marc Marquez, de son côté, a mené la course parfaite, en prenant les risques nécessaires en début de course. Une fois le gros du peloton dépassé, il lui restait juste à laisser parler son talent pour prendre une époustouflante troisième place qui sonnait à ses oreilles comme une victoire.

Marc Marquez : « La course était très dure, la plus difficile de l’année. Le vent l’a rendue encore plus complexe et plus l’heure de la course se rapprochait, plus je devenais nerveux, parce que commencer une course en dernière position est toujours très difficile. J’ai eu la chance de faire un bon début de Grand Prix, je pense que c’était le plus important.

Avec l’équipe nous nous étions fixés comme objectif de terminer dans les points, mais la troisième position est un résultat pour lequel j’aurais signé avant de commencer, car en partant dernier, ne perdre que 4 points par rapport à Bradl est un résultat amplement satisfaisant.

Je tiens à remercier l’équipe pour le travail qu’ils ont fait pendant le week-end, car ils ont préparé deux motos et ils ont beaucoup travaillé, donc ce podium est pour chacun d’eux ».

Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de