Shinichi Kokubu, l'ingénieur le plus élevé du HRC était à Almeria pour diriger le projet Moto3.



La dizaine d’ingénieurs déplacés à Almeria pour les premiers essais du moteur de la nouvelle Honda Moto3 était placée sous la direction de Shinichi Kokubu, chef de projet de cette moto, après avoir supervisé toutes les MotoGP Honda, de la RC211V à la RC213V.

La présence de l’ingénieur le plus élevé du HRC démontre bien l’importance que Honda et le HRC accordent à cette nouvelle moto.

L’homme a bien voulu répondre, assez évasivement, à quelques questions de nos confrères du site Speedweek concernant ce moteur de 81 mm d’alésage.

Sans confirmer à 100% que le nouveau moteur définitif sera bien doté d’un alésage de 81mn (« il y a d’autres méthodes et d’autres moyens d’atteindre plus de puissance »), il reconnait que les moteurs NSF 2012 et 2013 concédaient environ 5 chevaux par rapport aux KTM et même 1 par rapport au propulseur Mahindra-Suter conçu par Alex Giussani.

L’écart entre Alex Rins et son 1:41,300 réalisé cette semaine , et les meilleures KTM, se situe à une bonne seconde (voire plus si l’on en croit le record officieux de Vinales au printemps en 1:39,3, mais attention aux conditions de piste) mais cela ne semble pas vraiment déstabiliser monsieur Shinichi Kokubu: « Fondamentalement, c’est l’esprit de Honda que de participer à la course pour une puissance maximale du moteur. Mais, dernièrement, un changement de mentalité a eu lieu. Peut-être que nous devons principalement nous concentrer sur le couple moyen. »

Derrière ces déclarations diplomatiques, impossible de savoir si ces premiers essais d’Almeria ont déçu les hommes de Honda mais, quoi qu’il en soit, la guerre est bien déclarée…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments