Lin Jarvis : « nous serons de retour l’an prochain »



Lin Jarvis a dû, comme Lorenzo et Yamaha, se résoudre à laisser filer la couronne mondiale dans les mains de la grande rivale Honda.

Battu par Marquez, Jorge Lorenzo a pourtant démontré, une fois de plus, la ténacité et le talent qui, aujourd’hui, font probablement de lui le meilleur pilote du monde.

Pour le Team Manager, le tournant de la saison c’est la blessure de Lorenzo qui l’aura pénalisé à Assen, au Sachsenring et à Laguna Seca.

Trois rendez-vous où Marc Marquez a presque carton plein puisqu’il n’abandonnait la victoire qu’à Assen.     

« Au final, nous avons eu de très bons résultats. Nous n’avons pas remporté le championnat, c’est dommage, mais nous n’avons perdu que de quatre points. Honnêtement, la saison a été excellente et je suis assez content des résultats.

Nous préfèrerions évidemment être premiers mais cette seconde place et nos performances sont excellentes. Sur l’ensemble de l’année, nous avons remporté neuf Grands Prix, huit avec Jorge et un avec Valentino à Assen. Nous étions aussi très contents de notre fin de saison puisque nous avons remporté cinq des sept dernières courses.

Nous considérons donc que cette saison a été un succès. Ça n’a pas été facile. Nous avions commencé avec un doublé pour la première course puis nous avons eu une période de creux, suivie par les blessures de Jorge à la mi-saison, à Assen puis au Sachsenring. C’était vraiment le tournant de la saison et après ça, Jorge a dû se battre et donner le maximum pour rattraper son retard. »

Quant à l’idée répandue selon laquelle la Honda est bien supérieure à la Yamaha, Lin Jarvis se base sur les chiffres et avec neuf victoires pour l’une comme l’autre, préfère parler d’une stricte égalité.

« En termes de moto, nous avons remporté autant de Grands Prix que Honda et je dirais donc que nous sommes à égalité. (Marc) Márquez a eu une sensationnelle première saison, nous n’avons pas pu prendre le titre mais nous serons de retour l’an prochain ».

Honda – Yamaha, motos équivalentes ? C’est peut-être l’avis de Lin Jarvis, ça semble être beaucoup moins celui de Jorge Lorenzo. Quand on sait que Shuhei Nakamoto, le vice-président du HRC, est prêt à lui faire les beaux yeux, on se dit que les ingénieurs Yamaha vont peut-être devoir forcer leur talent. Quoi qu’il en soit, la course à l’armement est ouverte !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : motogp.com

Photo : Lionel Nolette   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de