La Fédération Française de Motocyclisme renforce l’attrait de sa formule de promotion.



Comme en 2013, et pour s’adapter à un monde des courses de vitesse en permanente évolution, la FFM modifie son règlement et donne cette année un gros coup de pouce à la catégorie Moto3.

Les autorités fédérales ont en effet décidé de renforcer leur soutien aux jeunes pilotes (à partir de 13 ans) de la plus petite catégorie du FSBK, en rendant plus attractive sa formule de promotion intitulée « Challenge de l’Avenir ».

Un effort a donc été fait, principalement dans deux directions, l’une financière, l’autre de l’égalité des chances des participants, afin de séduire les jeunes qui arrivent de divers horizons (généralement 25 Power et Promosport) et qui souhaitent continuer leur progression vers la compétition de haut niveau, à savoir, concrètement, le CEV et les Grand Prix .

Tout d’abord, et c’est important de le souligner, l’inscription à cette formule est entièrement gratuite.
On s’engage juste à faire toute la saison, à décorer sa moto avec quelques autocollants et à utiliser les produits (fournis gratuitement) des partenaires de l’opération ; casques X-Lite, pneus Dunlop et habits aux couleurs de la FFM.

En contrepartie, chaque pilote assistera à deux stages gratuits et, comme d’habitude, sera encadré techniquement sur chaque épreuve (briefing, données techniques pour la moto, conseils de pilotage, réglages, analyse des données, etc) par le CIP.

Nouveauté 2014, pour compenser la perte des primes d’arrivée au niveau du championnat en contrepartie de frais d’engagements réduits, la FFM a conclu un partenariat avec l’institut de formation en ostéopathie du grand Avignon (IFO-GA), ce qui permet d’offrir des primes réparties de la façon suivante :

– 200 euros de prime de départ par weekend de course.
– 500 euros de prime d’arrivée au premier pilote du Challenge de l’Avenir, 350 au second, 250 au troisième, 200 au quatrième et 150 au cinquième.
Notons que ces primes s’ajoutent à la dotation en pneumatiques destinée au mieux classé de chaque course.

Tout en aidant financièrement et techniquement ces jeunes pilotes, la FFM, soucieuse de mettre en valeur les meilleurs talents, entend mettre l’accent sur l’égalité des chances  de chacun, et donc contrôler les performances des motos pour stopper « la guerre à l’armement »; ainsi, si aucune marque n’est imposée, on considère de fait qu’aucune moto ne doit être plus performante qu’une Honda NSF complètement stock. Des contrôles et des passages au banc y veilleront fermement.

A noter par ailleurs que les pilotes âgés d’au moins 14 ans, pourront être sélectionnés par la FFM en Equipe de France Vitesse Espoir Moto3, pour participer à des courses du FIM CEV Repsol International Championship 2014.

 En résumé, gratuitement, les pilotes du Challenge de l’Avenir seront encadrés, formés, assistés, recevront du matériel et des primes exclusives, et le meilleur d’entre eux, sur les traces de Mike Di Meglio, Louis Rossi et Alexis Masbou, pourra se confronter  aux plus grands espoirs mondiaux.

 Il s’agit donc d’une formule intermédiaire de promotion au sein du championnat de France Moto3, située entre la nouvelle catégorie Moto3 Junior, basée sur des Moto3 à moteurs issus du Tout-Terrain, et d’éventuelles Moto3 « Grand Prix », comme on a pu en voir l’année dernières aux mains de Fabio Quartararo, Jules Danilo et Christophe Arciero, ce dernier ayant remporté le championnat de France Moto3. Le Challenge de l’Avenir est une formule qui limite les coûts et qui est capable de propulser son vainqueur à un niveau supérieur , comme le démontre son vainqueur 2013, Enzo Boulom, qui participera à la Red Bull MotoGP Rookies Cup en 2014.

 Le Challenge de l’Avenir 2014 est donc une formule remodelée qui offre de bien solides arguments pour séduire les jeunes talents en herbe !

Alain Bronec, responsable du Challenge de l’Avenir : « La Fédération Française de Motocyclisme a trouvé un nouveau partenaire, IFO-GA, pour aider les pilotes du Challenge de l’Avenir. C’est une très bonne nouvelle, évidemment pour les pilotes concernés mais également pour tout le monde, car cela va faciliter l’accès aux jeunes pilotes en championnat de France, jeunes pilotes que l’on retrouvera ensuite dans les championnats internationaux ou dans les différentes catégories du FSBK.

Le Challenge de l’Avenir est une formule qui fonctionnait déjà bien, comme on a pu le voir en 2013  avec Enzo Boulom, second au championnat et sélectionné en Red Bull Cup, ce qui démontre que le championnat de France possède bien un niveau intéressant, et le fait de limiter les coûts ne peut qu’en renforcer son attrait. 

Parallèlement, toujours en Moto3, la fédération a décidé de décerner un titre pour les Moto3 Junior (ndlr : celles que l’on appelait précédemment Pré-GP) afin que chacun puisse participer et être récompensé dans la catégorie qu’il aura choisie, au sein d’un championnat de France Moto3 offrant donc tout une palette de possibilités.»

Règlement 2014

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de