Piet Beirer : « KTM a réveillé Honda »



La saison 2013 du Moto3 a été excitante du début à la fin mais la domination des KTM aura été telle qu’on avait parfois l’impression d’assister à un championnat mono marque.

Seule la très jeune Mahindra (Suter) semblait pouvoir suivre, de temps à autre, les machines autrichiennes mais sans jamais pouvoir leur contester la victoire.

Cette situation devait inévitablement faire grincer des dents et on se souvient notamment d’Alfredo Mastropasqua, un des responsables du team Italia, qui n’hésitait pas à déclarer que KTM ne respectait pas l’esprit du Moto3 (lire ici).

Réponse du berger à la bergère, la Dorna tentait de remettre un peu d’ordre en adoptant quelques règlementations visant à limiter les coûts de la catégorie.

Mais la plus belle réaction venait certainement de Honda qui, lassée de voir passer les missiles oranges à côté de sa bien pâle NSF250, décidait de mettre en chantier sa révolution.

Résultat, Schinichi Kokubu, le superviseur des RCV (excusez du peu), faisait lui-même le déplacement à Almeria pour voir les premiers pas de celle qui demain, devra donner du fil à retordre à la puissante RC250R (lire ici).

Et chez KTM, comme l’a déclaré Piet Beirer, le responsable de la compétition, à Speedweek, on se réjouit de voir arriver cette nouvelle concurrence.         

« Avec ce que nous avons réalisé, nous avons placé la barre très haute en Moto3. Ces derniers mois, on a beaucoup entendu parler de la future réglementation, des coûts et des prix plafonnés, mais à côté de ça, sportivement, KTM a fait de bonnes choses, durant ces deux dernières saisons. Nous avons réveillé Honda en lui donnant envie de faire plus pour cette catégorie. Nous devrions vivre une nouvelle saison excitante, plus disputée, plus équilibrée. Si vous comparez les motos, les différentes marques vont être techniquement plus proches. Il faut prendre Honda très au sérieux, comme le démontre la présence des ingénieurs du HRC à Almeria. Ce sera une saison intéressante ».

La Honda sera-t-elle plus compétitive? C’est en tout cas tout le mal qu’on souhaite à Alexis Masbou. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de