Moto2 : Marc Marquez a encore tourné à Jerez!



Alors qu’en MotoGP, les pilotes ne peuvent mener des tests sur les machines officielles qu’aux dates établies par le calendrier (le prochain test se déroulera d’ailleurs au lendemain du Grand prix d’Estoril), la situation est bien différente en moto2.

En effet, selon le point 1.11.1 du règlement FIM du championnat du monde des Grands Prix de courses sur route, les écuries doivent désigner deux circuits sur lesquels elles mèneront, le cas échéant des essais privés (c’est ainsi que Tech3 a choisi les pistes d’Aragon et de Brno). Selon le point 1.15.1.2. b) de ce même règlement, les écuries Moto2 peuvent effectuer des essais sur tous les circuits après que le Grand Prix sur ce circuit ait eu lieu.

On se trouve donc dans une situation où les teams fortunés, ayant la possibilité de financer ces tests onéreux, peuvent obtenir un avantage certain sur les teams qui ne peuvent pas se le permettre. A mon sens, c’est dommageable, d’autant que la volonté première de la Dorna, en remplacant la 250 par la Moto2, était de réduire les coûts. Mais, soit, quoi qu’il en soit, le team Catalunya Caixa Repsol de Marc Marquez entend bien profiter au maximum de cette possibilité qui lui est offerte et il vient d’octroyer à son pilote une nouvelle séance de deux jours sur le circuit de Jerez.

Avec deux abandons, un de sa faute, l’autre pas, le compteur de Marc Marquez affiche toujours zéro point. Il n’était donc pas superflu pour lui d’accumuler encore quelques kilomètres en vue du prochain Grand Prix, le premier mai, au Portugal.

Le jeune pilote espagnol a donc accompli quelques 400 kilomètres sur le circuit andalou et en a profité pour tester des nouveaux développements pour sa Suter.

Marc Marquez: ” Aujourd’hui (mardi 6 avril), le vent a altéré notre programme de tests. En dépit de cela, nous avons pu tester différents set-up pour la Suter et je pense que nous pouvons tirer un bilan positif de ces deux journées d’essais ici à Jerez. Le plus important était d’accumuler des kilomètres avec la moto avant le rendez-vous d’Estoril, donc notre objectif principal est atteint. Mon équipe technique a, de nouveau, réalisé un énorme travail et je l’en remercie“.

Puisque le règlement autorise le “deux poids deux mesures” de fait, étant donné que financièrement les teams ne sont pas tous égaux, et que le Catalunya Caixa Repsol peut se le permettre, Marc Marquez continuera certainement à tourner et à s’améliorer au guidon de sa Moto2 pendant que les moins chanceux attendront les Grands prix sur leur VTT.

Je reste circonspect face à ce constat car il met en lumière que la logique d’uniformisation ayant présidé à l’implémentation de la catégorie Moto2, où tout le monde roule avec les mêmes moteurs et les mêmes pneus, n’a pas été poussée jusqu’au bout. C’est, à mon sens, un des points que la FIM devrait mettre à l’ordre du jour afin de rétablir une égalité parfaite entre les teams car Dieu sait si de telles séances privées seraient salvatrices pour certains…Stay tuned!


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de